Brexit : le poste de contrôle frontalier du port de Calais est prêt
DRAAF Hauts-de-France
Après plusieurs semaines de travaux, le poste du Service d'inspection vétérinaire et phytosanitaire aux frontières (Sivep) du port de Calais est finalisé. Il fait partie du dispositif de contrôle sanitaire des marchandises mis en place en prévision du Brexit. Le poste sera fonctionnel 24h/24, 7j/7, à compter de la sortie effective du Royaume-Uni de l’Union européenne.

Le tout nouvel équipement dispose de :

  • 6 quais de déchargement pour le Sivep destinés à l’inspection sanitaire des produits alimentaires et aux contrôles des végétaux
  • 4 quais pour les inspections douanières pour contrôler les poids lourds descendant des ferries en provenance de Grande-Bretagne.

La plate-forme comprend également un parking pouvant accueillir 50 poids lourds, une station animalière pour les animaux vivants, comme les chevaux, et une zone de consigne frigorifique.

Quant aux poids lourds arrivant de Grande-Bretagne transportant des marchandises issues de la pêche, ils seront contrôlés au Sivep de Boulogne-sur-Mer, premier port de pêche français.

Une « task force Brexit » pour se préparer au changement

La France se prépare au scénario du départ sans accord du Royaume-Uni de l'Union européenne, le « No Deal ». Ce départ met fin au libre échange des marchandises existant entre les États membres de l'Union et le Royaume-Uni depuis 46 ans.

Le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation s'est dotée en octobre 2018 d'une « task force Brexit » pour se préparer à ce changement. Un dispositif de contrôle sanitaire des marchandises sur la façade Manche-mer du Nord a été mis en place et validé par la Commission européenne. 8 nouveaux postes de contrôle frontaliers vont ainsi venir enrichir le Sivep.

Un dispositif de 11 postes de contrôle frontaliers

En cas de « No Deal », les contrôles sanitaires et phytosanitaires (SPS) prescrits par la réglementation européenne seront mis en œuvre dès la sortie effective du Royaume-Uni (reportée au 31 octobre au plus tard) dans les 11 points d'entrée du Sivep de la façade Manche-mer du Nord : Brest, Roscoff, Saint-Malo, Cherbourg, Caen-Ouistreham, Dieppe, Calais-Port, Calais-Eurotunnel, Boulogne-sur-Mer (pour les seuls produits de la mer introduits via Calais) et Dunkerque.

Ces contrôles concernent les animaux vivants, le produits d'origine animale destinés à la consommation humaine et animale, l'alimentation animale et les végétaux. Des personnels de contrôle sont recrutés et formés pour être affectés dans ces 11 points d'entrée.

Voir aussi