Thaïlande

Télécharger la fiche Thaïlande - Collection 2019 (PDF, 295.15 Ko)

Contexte agricole et relations internationales

Ce qu'il faut savoir

La Thaïlande couvre une surface de 51,3 Mha, dont 22,1 Mha de terres agricoles en 2015, soit 43% du territoire national.

Avec près de 6 millions d’exploitations agricoles d’une surface moyenne de 3,1 ha, l’agriculture contribue à hauteur de 8,7% au PIB et mobilise un tiers de la population active.

La Thaïlande fait partie des puissances agricoles de l’Asie du Sud-Est avec des positions fortes à la fois dans les productions végétales (riz, caoutchouc naturel, sucre), mais aussi animales (poulet, crevettes). Le développement de l’agriculture, entamé dès les années 1960, a été accompagné par la mise en place d’un ensemble d’industries agroalimentaires, qui sont aujourd’hui une force et un moteur pour l’agriculture thaïlandaise.

Les exportations de produits agricoles et agroalimentaires représentent en 2017 14% de l’ensemble des exportations du pays, soit 29,3 Md€ sur 209 Md€. Il convient d’y ajouter les exportations de caoutchouc et de ses dérivés, qui s’élèvent à 14,4 Md€. La Thaïlande se situe parmi les premiers pays exportateurs pour plusieurs productions agricoles majeures (1re pour le caoutchouc naturel, 2e pour le riz et le sucre). Elle est également bien positionnée à l’export sur d’autres filières (crevette, poulet, ananas,…).

Toutefois, le secteur agricole thaïlandais est entré ces dernières années dans une période de turbulence qui touche plusieurs piliers de sa réussite. La filière riz est régulièrement affectée par des épisodes de sécheresse et, de manière plus structurelle, présente désormais un déficit de compétitivité. Les producteurs de caoutchouc souffrent de la faiblesse du cours de cette matière première qui tend à se prolonger. Enfin, les filières sucre et surtout pêche sont confrontées à la question de la durabilité des organisations ou des pratiques qui ont contribué à leur succès.

La Thaïlande entend poursuivre le développement de son secteur agroalimentaire et son orientation vers l’export, avec l’objectif de devenir la « Cuisine du Monde ». Compte tenu des défis à relever, une évolution de la stratégie de développement agricole paraît nécessaire pour y parvenir. Le gouvernement militaire a initié début 2016 un certain nombre de réformes dans le secteur agricole, qui s’intègrent dans la stratégie « Thaïland - 4.0 ». Celle-ci vise à développer l’innovation et la valeur ajoutée dans l’économie afin que le pays sorte de son statut de pays à revenu intermédiaire.

Voir aussi