© Xavier Remongin / Min.Agri.Fr

17 juin 2016 Info +

Semences bovines : levée de l'embargo chinois

La Chine a déclaré la levée d'un embargo sanitaire concernant les semences bovines le 3 juin 2016. La nouvelle a été annoncée lors de l'entretien de Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt, avec son homologue chinois, Han Changfu. Imposé en 2012, cet embargo portait sur la maladie de Schmallenberg.

Le ministre de l'agriculture chinois, Han Changfu, a annoncé la levée de l'embargo alors que la Chine accueillait la réunion des ministres de l'agriculture du G20 à Xi'an, le 3 juin 2016. La levée de cet embargo concerne quatre États de l'Union européenne : l'Allemagne, le Danemark, la France et la Grande-Bretagne.

Une bonne nouvelle pour la génétique française

A l’annonce de la levée d’embargo, Stéphane Le Foll s’est félicité de « cette bonne nouvelle qui va permettre au secteur de la génétique française d’exporter dans les mois à venir ses produits de qualité aux éleveurs chinois ».

Cela ouvre la voie à la poursuite des discussions : plusieurs étapes devront en effet être franchies avant d'envisager des exportations de semences bovines. La Chine doit notamment agréer des centres français de collecte et de stockage de semences bovines souhaitant exporter en Chine et validerle certificat sanitaire.

Zoom sur la maladie Schmallenberg

Identifié pour la première fois aux Pays-Bas et en Allemagne en novembre 2011, ce virus n’affecte que les ruminants. Il s’agit d’une maladie d’élevage qui peut se manifester par de la fièvre, une chute de production ou des malformations à la naissance, en particulier chez les ovins. Le virus n’est pas contagieux d’un animal à l’autre mais est transmis par des insectes vecteurs. D'autres foyers avaient ensuite été recensés en Belgique, au Royaume-Uni, au Luxembourg, en Italie, en Espagne et en Suisse.

En savoir plus sur la maladie Schmallenberg.