Sélectionner des semences adaptées

Depuis les débuts de la domestication des végétaux, la conduite des systèmes agricoles nécessite des espèces et des variétés adaptées aux contraintes des territoires et de la production. Positionnés en amont des filières de production agricole et agroalimentaire, les semences et les plants sont, comme le sol, un élément clé pour répondre aux enjeux économiques, sociaux et environnementaux. La diversité des ressources génétiques végétales, leur caractérisation et leur conservation sont essentielles pour contribuer à l’adaptation des plantes au changement climatique, à la durabilité des modes de production, et au développement d'une grande diversité de plantes cultivées.

LES ENJEUX

Le secteur des semences et des plants constitue un levier essentiel dans la mise en oeuvre du projet agro-écologique. L'amélioration continue de la génétique a permis, au cours du siècle passé, d'assurer d'abord l'autosuffisance alimentaire, d'améliorer la qualité des productions végétales en intégrant les attentes des filières et des consommateurs. Aujourd’hui en France, l'amélioration génétique vise à réduire la consommation d'intrants chimiques et de produits de traitement des plantes au moyen des variétés résistantes et adaptées à la diversité des conditions pédoclimatiques.

Les variétés utilisées sont à la fois le fruit d'une volonté politique et d'un encadrement réglementaire pour l'obtention et de la commer cia li sa tion des semences. C’est ce qui permet de garantir la sécurité alimentaire et sanitaire élevée dont bénéficie l'agriculture française.

QU'EST-CE QUE LE PLAN SEMENCES ET AGRICULTURE DURABLE?

Il fixe des objectifs pour le secteur des semences et plants. Les variétés végétales doivent permettre de mieux contribuer à la durabilité des modes de production et notamment à la réduction du recours aux intrants chimiques : fertilisants comme produits de protection des cultures. Une version rénovée du plan est en cours de rédaction, sur la base d’une feuille de route pour 2016-2019. Cette nouvelle version s’attachera notamment à la gestion durable des résistances, à identifier les innovations durables et nécessitera une évolution de la réglementation pour prendre en compte la dimension socio-économique et veiller à l’information apportée sur les variétés.

Qui est concerné?

Premier producteur de semences au niveau européen, ce secteur s’est positionné à l’international en étant le premier exportateur mondial. La France compte 73 entreprises de sélection, 244 entreprises de semences et 19800 agriculteurs multiplicateurs de semences. Ce positionnement, gage de sécurité alimentaire et de sécurité d'approvisionnement des exploitations agricoles, garantit l'accès à des semences et plants adaptés aux conditions agronomiques, pédologiques (sols) et climatiques de nos territoires et aux demandes des consommateurs.

Quels sont les principes du dispositif ?

Le plan semences et agriculture durable se décompose en plusieurs objectifs, notamment le renforcement des critères environnementaux dans l’évaluation des nouveaux plants ou semences mis à disposition des agriculteurs, en articulation avec le plan Écophyto.

Ce plan est composé de 7 axes qui se déclinent en actions spécifiques :

  • conservation et diffusion des ressources génétiques ;
  • information en termes de propriété intellectuelle rattachée aux variétés ;
  • évolution des conditions d’accès au Catalogue officiel notamment pour les variétés adaptées à l’agriculture biologique ;
  • mise en place de critères environnementaux d’évaluation des variétés ;
  • contribution du contrôle de la production et de la certification des semences et des plants aux objectifs du plan Écophyto ;
  • élargissement de la gouvernance du dispositif d’orientation de la politique des semences ;
  • promotion des efforts nationaux dans le contexte de la révision du cadre communautaire.

Lancement en décembre 2015 de l’appel à projets CASDAR «Semences et sélection végétale»

Sur des thématiques centrales pour le secteur des semences et plants :

  • promouvoir une recherche appliquée de qualité, conduite en partenariat entre la recherche publique et les opérateurs privés, permettant de valoriser les acquis de la recherche fondamentale;
  • mobiliser toute la diversité génétique et les données existantes sur les variétés, pour s’adapter au changement climatique.

Semences, chiffres clés

Balance commerciale excédentaire de 840 millions d’euros ;

9000 variétés de 250 espèces agricoles différente

Voir aussi