Réforme du baccalauréat général : la première session en 2021
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr
Les séries L, ES et S, c'est fini ! Depuis février 2019, les détails de la réforme des lycées, et plus particulièrement du baccalauréat, sont connus. Simplification de l'examen avec l’introduction du contrôle continu, individualisation des choix d'enseignements de spécialité et d'enseignements optionnels... Les changements sont nombreux pour les lycéens français, et ont commencé depuis la rentrée 2018 pour les élèves de seconde générale et technologique.

En supprimant les séries en voie générale, la réforme du baccalauréat propose ainsi des parcours individuels. Cela s’accompagne de nouveaux programmes.

Le nouveau baccalauréat général est construit autour d'un socle d'enseignements communs pour tous les élèves (français en première, philosophie en terminale, histoire-géographie, enseignement moral et civique, 2 langues vivantes, éducation physique et sportive, enseignement scientifique) auquel s'ajoutent des enseignements de spécialité et des enseignements optionnels

Les enseignements de spécialité

Les élèves devront choisir des enseignements de spécialité : 3 en première, puis 2 en terminale. Ces derniers pourront aussi choisir des enseignements optionnels.

Les trois enseignements de spécialité proposés dans les lycées agricoles sont : biologie-écologie, mathématiques et physique-chimie.

Des enseignements optionnels pour aller plus loin

Les lycées agricoles sont les seuls à proposer les enseignements optionnels en première et en terminale « agronomie-économie- territoires », « hippologie et équitation », « pratiques sociales et culturelles ». En année de terminale, les enseignements optionnels de mathématiques expertes ou de mathématiques complémentaires peuvent être proposés également en lycée agricole.

Les enseignements de spécialité, les enseignements optionnels… Quelle différence ?

Les enseignements de spécialité sont obligatoires et bénéficient d’horaires significatifs. L’élève peut ainsi avoir du temps pour l’apprentissage.

Les enseignements optionnels que les lycéens choisissent s’ils le souhaitent, diversifient ou approfondissent certaines approches disciplinaires.

Un examen simplifié et la prise en compte du contrôle continu

Changement majeur, les épreuves terminales représentent 60% de la note, tandis que les 40% restants sont évalués en contrôle continu. En première et en terminale, les lycéens passent des épreuves communes. Les notes des bulletins scolaires font aussi partie du contrôle continu.

Avant la réforme, les lycéens pouvaient passer jusqu’à une quinzaine d’épreuves en terminale pour obtenir le précieux sésame. Alors que les épreuves anticipées de français (écrites et orales) sont conservées en classe de première, les candidats présenteront désormais quatre épreuves finales en terminale :

  • deux épreuves écrites sur les enseignements de spécialité ;
  • une épreuve écrite de philosophie ;
  • un oral sur un projet préparé dès la première.

Un accompagnement des élèves dans la construction de leur projet

A l'entrée en seconde générale et technologique, les élèves passent un test de positionnement pour identifier les acquis et les besoins de chacun. L'accompagnement personnalisé offre une aide à l'orientation et à la construction de projets de poursuites d'études supérieures.

4 principes inchangés

  • le bac est obtenu à partir d’une moyenne générale de 10/20 ;
  • il n’existe pas de note éliminatoire ou de note de plancher ;
  • le système actuel de compensation et de mentions est maintenu ;
  • l’oral de rattrapage est maintenu en tant que seconde chance.

 

Pour en savoir plus sur le nouveau baccalauréat général en 2021, consultez le site de l’Éducation nationale et Chlorofil.

Découvrez les enseignements de spécialité sur Horizons2021.