« Le lien avec le monde professionnel fait partie de l'ADN de l'enseignement agricole »
Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr
Nelly Schutz a toujours eu un pied dans le monde professionnel et l'autre dans le monde agricole, plus précisément l'enseignement agricole. Directrice des relations entreprises à AgroSup Dijon pendant 5 ans, aujourd'hui chargée de mission à la Direction scientifique, elle a une très grande expérience des liens entre le monde professionnel et les lycées agricoles.

L'enseignement agricole est-il proche du monde professionnel ?

Depuis sa création, en 1848, l'enseignement agricole a toujours été très proche des secteurs professionnels. Pourquoi ? Parce qu'il a été créé pour ça : répondre au mieux aux besoins de formation du monde professionnel agricole et accompagner les mutations du territoire. Les lycées ont par exemple la possibilité d’adapter les référentiels aux particularités régionales et aux besoins locaux du secteur professionnel et de l’emploi.
Cette proximité le met en prise directe avec les mutations profondes qui touchent l'agriculture et les territoires ruraux, mais aussi avec les évolutions des qualifications professionnelles agricoles et para-agricoles.

Comment les entreprises sont-elles associées à la formation des jeunes ?

L'enseignement agricole laisse une large place aux professionnels: les entreprises participent en effet directement à la conception des référentiels de diplômes. Ainsi, une enquête est en cours auprès des entreprises en vue de rénover le référentiel professionnel du BTSA Technico-commercial.

L'objectif métier est donc au cœur de la formation ?

Oui, depuis les années 2000, c'est l'analyse des situations de travail et l'évaluation en situation professionnelle qui sont au cœur des formations agricoles et des disciplines. Ce qui a permis de renforcer la dimension professionnalisante des formations et l'individualisation des parcours introduits dans la rénovation des contenus et des méthodes de formation de 1984.

Quelle est la place des stages en entreprises ?

Stages en entreprises, formations par la voie de l'apprentissage, exploitations agricoles et ateliers technologiques au sein des établissements scolaires… Ce sont autant d'occasion pour les élèves d'être régulièrement en contact avec le monde professionnel. L'esprit d'entreprendre est aussi de plus en plus encouragé, particulièrement dans l'enseignement supérieur. L'éducation à l’entrepreneuriat va développer chez l’élève l’autonomie, le leadership, le goût du risque, la créativité… Des aptitudes qui lui serviront autant dans sa vie professionnelle future que dans sa vie personnelle.

Voir aussi