Première Journée mondiale de la sécurité sanitaire des aliments

Pour la première fois, l’Organisation des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO) et l’Organisation mondiale de la Santé organise une journée mondiale dédiée à la sécurité sanitaire des aliments. Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation prend part à cette journée de sensibilisation et rappelle son combat quotidien pour une nourriture de qualité.

Célébrée le 7 juin, la Journée mondiale de la sécurité sanitaire des aliments cherche à sensibiliser tous les acteurs concernés, de la fourche à la fourchette, à agir pour prévenir, détecter et gérer les risques d’origine alimentaire.
Lorsque l’on parle de sécurité sanitaire, il s’agit de l’absence de risques alimentaires pouvant nuire à la santé des consommateurs. Ces risques, bien souvent invisibles à l’œil nu, doivent être supprimés pour ne plus être une menace.

Crédit ci-après
Twitter / Préfet de région Auvergne-Rhône-Alpes et du Rhône

Dans le cadre de cette première journée mondiale de la sécurité sanitaire des aliments, Bruno Ferreira, directeur général de l'alimentation, s'est rendu à Lyon pour accompagner les services de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) lors d'un contrôle de la cuisine du Lycée / Collège Ampère.
L'occasion de rappeler l'implication de 4 000 agents du ministère qui oeuvrent quotidiennement pour apporter aux Français une alimentation saine, sûre et durable.

Garantir une nourriture de qualité : la mission du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation

Tout au long de la chaîne alimentaire, l’État s’investit pour garantir des aliments sains. 350 millions d’euros sont investis chaque année pour réaliser des contrôles préventifs. 4 000 inspecteurs et 14 000 vétérinaires habilités par l'État veillent à la conformité des aliments.

Lors de ces contrôles, des prélèvements sont réalisés pour détecter la présence de contaminants. Au total, plus de 800 000 analyses sont réalisées chaque année par un réseau de laboratoires agréés.

La sécurité sanitaire des alimentaires, l’affaire de tous

Malgré les contrôles réalisés jusqu’à la vente au détail des aliments, mais aussi à l’engagement quotidien des éleveurs et des producteurs, la sécurité sanitaire doit aussi être assurée par les consommateurs. Séparation des aliments cuits des aliments crus, bonne température de cuisson, réfrigération des produits… Il est important d’adopter les bons gestes pour éviter les risques.

Une problématique mondiale

La Journée mondiale de la sécurité sanitaire des aliments permet de rappeler l’effort collectif nécessaire Il s’agit surtout d’attirer l’attention du monde entier sur les répercussions des aliments insalubres sur la santé publique.
Chaque année, une personne sur dix souffre d’une alimentation contaminée dans le monde, causant en moyenne 420 000 morts.

Voir aussi