L'OFB : l'office français pour la sauvegarde de la biodiversité

L’Office français de la biodiversité (OFB) est un établissement public dédié à la sauvegarde de la biodiversité. Son objectif ? La surveillance, la préservation, la gestion et la restauration de la biodiversité terrestre, aquatique et marine, ainsi que la gestion équilibrée et durable de l’eau.

Créé au 1er janvier 2020, de la fusion de l’Agence française pour la biodiversité (AFB) et de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), l’Office français de la biodiversité (OFB) regroupe les 2 800 agents de terrain implantés sur l’ensemble de l’Hexagone et les Outre-mer. Les missions confiées au nouvel établissement se concrétisent par :

  • le développement de la connaissance, de la recherche et de l’expertise en biodiversité (développement de projets de recherche, capitalisation et valorisation scientifique) ;
  • l’exercice de la police de l’environnement et de la police sanitaire (collecte de données environnementales, surveillance des territoires et des infractions, sensibilisation des usagers) ;
  • l’appui aux politiques publiques de protection de l’eau et de la biodiversité (trame verte, trame bleu, programme de sauvegarde des espèces) ;
  • la gestion des espaces naturels (aires marines protégées, parcs nationaux, réserves naturelles) ;
  • la formation auprès des professionnels de la biodiversité (transfert d’une expertise scientifique et technique sur l’identification, la restauration et la surveillance des écosystèmes) ;
  • la mobilisation citoyenne (accompagnement technique et financier des plans d’action portés par la société).

Dans le cadre de son budget pour 2020, l’OFB bénéficie de 433 millions d’euros de ressources qui proviennent des agences de l’eau, de la redevance pour pollutions diffuse au titre du plan Écophyto, ainsi que de l’État (programme 113 « Paysages, eau et biodiversité », mission « Écologie, développement et mobilité durables »).

L’OFB est sous la tutelle du ministère de la Transition écologique et solidaire et du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Voir aussi