L’huile de noix AOC du Périgord, l’or jaune venu du Sud-Ouest
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr
Reconnaissable à sa robe dorée ou ambrée, l’huile de noix du Périgord propose des arômes délicats entre notes végétales et arôme de noix fraîche. Elle a obtenu l’Appellation d’origine contrôlée (AOC) en 2019. Découverte de sa fabrication.

Tout commence par la sélection des cerneaux de noix. Pour obtenir l’huile de noix du Périgord d'Appellation d’origine contrôlée (AOC), les producteurs utilisent des cerneaux de noix de qualité, issus des variétés traditionnelles : Marbot, Corne, Grandjean et Franquette.

Les noix sèches sont récoltées début octobre. Les cerneaux de noix sont ensuite broyés par une meule. Une fois qu’ils forment une pâte délicate, la préparation est chauffée lentement. Le secret résiderait dans l’habileté du moulinier à maintenir une chaleur douce et homogène, indispensable pour conserver la qualité nutritionnelle des noix. La pâte ainsi chauffée est par la suite pressée, ce qui permet d’obtenir l’huile de noix.

Les arômes délicats et sa persistance en bouche sont spécifiques à l’« Huile de noix du Périgord ». Ils sont le résultat du savoir-faire des producteurs de noix et des transformateurs.

Où est produite l’huile de noix du Périgord ?

La production de l’huile de noix du Périgord s’étend sur 5 départements : l'Aveyron, la Charente, la Corrèze, la Dordogne, le Lot, le Lot-et-Garonne. Cette aire de production présente des conditions climatiques idéales pour les noyers. Cela représente :

  • près de 1 000 producteurs de noix ;
  • 9 000 hectares de noyeraies AOC ;
  • un potentiel de 50 000 litres d'huile en AOC.

(Source : noixduperigord.com, 2019)

Une huile issue de noix AOC/AOP

La noix du Périgord obtient en 2002 un AOC, un signe officiel de la qualité et de l'origine (SIQO). Le signe officialise les conditions de production spécifiques de la noix du Périgord : sélection du matériel végétal, conduite du verger, pratiques culturales, récolte, séchage, stockage, conditionnement et traçabilité.

En 2004, la noix du Périgord obtient l’équivalent européen de l’AOC, l’Appellation d’origine protégée (AOP).

Voir aussi