Les lauréats de l'appel à manifestation d'intérêt pour l'accompagnement de projets territoriaux au service du développement de la filière forêt-bois
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr

Lancé par le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation le 15 avril 2019, cet appel à manifestation d'intérêt (AMI) national fait partie du plan d'action interministériel pour relancer la filière forêt-bois présenté le 16 novembre 2018 par le Gouvernement. Financé par le Fonds stratégique de la forêt et du bois (FSFB), il a recueilli 32 candidatures.

Au terme d'un processus de sélection régional puis national 25 projets ont été retenus. Les lauréats sont présents dans 9 régions métropolitaines et 4 départements d'outre-mer.

Cet AMI a pour objectif de contribuer à la finalisation de projets collectifs et ambitieux, ancrés dans les territoires, grâce à un accompagnement financier dans leur phase d'ingénierie. Les thématiques des projets reflètent la diversité des enjeux de la filière, allant de la valorisation des ressources forestières à la construction bois à partir d'essences locales.

La sélection a mis l'accent sur les projets d'ingénierie les plus structurants et innovants pour la filière, ayant un effet dynamisant pour l'économie locale ; leur développement pourrait intervenir dès 2021, à l'issue de cette phase d'ingénierie.

La liste des 25 lauréats par thématique

Bois construction

Porteur du projet : Vieo habitat innovant
Nom et description du projet : Développement de constructions bois hors site en modulaire 3D
Région : Auvergne Rhône Alpes

Résumé du projet :
Dans un 1er temps, au niveau marché, il s’agit de consolider la chaîne de valeur en bois local initiée dans la région Auvergne Rhône Alpes

  • Au niveau de l’implantation territoriale, le projet d’ingénierie vise à implanter une unité de montage de modulaire bois 3D sur le territoire de la Communauté d’agglomération Portes de l’Isère.
  • Cette situation permet de bénéficier d’une concentration privilégiée de compétences au sein de la communauté, rassemblant sur son territoire de nombreux savoirs faire en matière de seconde transformation (charpentiers, menuisiers, constructeurs ossature bois et organismes de formation correspondants) et qui réalise d'ailleurs un diagnostic de la filière en partenariat avec la CMA.
  • Au niveau de l’approvisionnement, le partenariat engagé avec la scierie Eymard permet de valoriser des bois résineux issus des massifs locaux certifiés Bois des Alpes

Porteur du projet : Menuiserie BEAL
Nom et description du projet : Développement de revêtements acoustiques en sapin blanc
Région : Auvergne Rhône Alpes

Résumé du projet :
Le projet consiste à développer une gamme de panneaux acoustiques d’intérieur, à base de résineux issus des forêts Ligérienne, et à caractériser précisément ces panneaux, notamment en termes de performances acoustiques.


Porteur du projet : Mounier Bois
Nom et description du projet : Production d'un système constructif de « bloc bois » pour valoriser les gros bois et très gros bois de sapin et autres essences
Région : Auvergne Rhône Alpes

Résumé du projet :
Notre entreprise Mounier Bois est spécialisée dans la transformation du bois et la fabrication d’emballage en bois. Nous avons réfléchi à un système constructif sous forme de «bloc bois». Aujourd’hui, pour finaliser notre idée de système constructif et valider la faisabilité de le produire nous avons besoin d’avoir recours à une phase d’ingénierie poussée.
L’objectif est d’étudier la faisabilité d’une unité de production de «bloc bois» comme système constructif pour la construction neuve et la rénovation (extension, agrandissement, …) dans l’habitat individuel.


Porteur du projet : Les bois profilés – Groupe Ducerf
Nom et description du projet : Développement des usages du chêne de qualité secondaire dans la construction par la production de panneaux CLT
Région : Bourgogne-Franche-Comté

Résumé du projet :
Ce projet est le résultat des travaux menés par Bois Croisés de Bourgogne depuis 2011. Bois Croisés de Bourgogne est une association regroupant une quinzaine d'entreprises de Bourgogne (exploitants, forestiers, scieurs, charpentiers, constructeurs, bureaux d'étude et architectes) dont l'objectif était de montrer la faisabilité technique et économique de la valorisation de chêne de qualité secondaire pour la production de panneaux CLT pour la construction.
Plusieurs réalisations ont déjà permis de démontrer qu'il était possible de produire et de mettre en oeuvre de tels panneaux à partir d'une ressource locale et peu valorisée aujourd'hui.                       
En vue de la création d'unités dédiées à la production de ce nouveau produit, il est nécessaire d'ouvrir ses possibilités d'accès aux marchés potentiels de la construction et en particulier à ceux des bâtiments accueillant du public. Aussi des études complémentaires doivent encore être menées afin de pouvoir répondre aux exigences réglementaires pour l'emploi de nouveaux matériaux de construction.


Porteur du projet : SF INGENIERIE
Nom et description du projet : Création d'une unité industrielle de fabrication de panneaux CLT à Phalsbourg
Région : Grand Est

Résumé du projet :
6 ans après l’incendie de l’entreprise DEPALOR à Phalsbourg, et l’abandon du site industriel par le Groupe, une équipe de professionnels de la première et seconde transformation, pilotée par deux experts : Serge FAUVRE, ingénieur ENSTIB et Pascal WEISROCK développent des procédés constructifs à base de panneaux contrecollés bois massif. Avec le soutien des collectivités, des partenaires forestiers (ONF, COFOR…) et des organismes d’animation de la filière bois (Interprofession FIBOIS Grand Est, PNR des Vosges du Nord, association SYNBOL…), pour la création d’une unité industrielle de fabrication de panneaux structurels CLT en bois locaux et de production d’enveloppes préfabriquées intégrant les menuiseries et les isolants biosourcés.
Ce projet structurant de filière fédère de nombreux acteurs de la forêt et de la transformation du bois : forestiers, scieurs, entreprises de seconde transformation.


Porteur du projet : CREOLE CONCEPT Espaces
Nom et description du projet : Création d'une unité de production de panneaux contrecollés en bois local
Région : Martinique

Résumé du projet :
Il s’agit de valoriser de manière optimale le bois d’œuvre de nos forêts, à partir d’une innovation: le panneau contrecollé d’essences locales (mono ou multi-essence).
Panneau bois 3 en 1, composé de trois couches rigoureusement calibrées (3 x 7 mm d'épaisseur), puis collées, est un produit qui a fait ses preuves à l’international car très performant techniquement. Cette mise en œuvre, par le jeu du croisement à 90°, du sens fil du pli central, par rapport à celui des plis extérieurs, confère au panneau ainsi obtenu, à la fois résistance et stabilité. Il est donc léger comparé à sa résistance, facile à travailler; aux possibilités de finitions tant traditionnelles que modernes (vernissage, céruse, lasure, peinture, laque…). Enfin, il résiste aux attaques des insectes xylophages communs et par conséquent ne nécessite pas de traitement de préservation.
Par ailleurs, l’offre de formats standards  (1,22m x 2,44m ou 1,25m x 2,50m), garantit non seulement facilité et rapidité de mise en œuvre mais préfigure aussi pour notre artisanat local, un produit calibré pour le virage numérique de la production artisanale locale car conformes (comme ses homologues européens : chênes, pins et autres) pour une utilisation en centre de commande numérique.
Enfin, ce mode d’exploitation permet d’accroître significativement le rendement de l’arbre sur pied et optimise le bois d’œuvre disponible par le biais d’une exploitation accrue des grumes récoltées.


Porteur du projet : Gaujard technologie SCOP
Nom et description du projet : Valorisation filière bois sud-ouest océan indien réunionnaise et mahoraise à destination des bâtiments publics au travers du développement de systèmes constructifs innovants
Région : Mayotte/Réunion

Résumé du projet :
Le projet vise à développer la "filière bois dans le sud-ouest de l’océan Indien", sur les territoires mahorais et réunionnais. Ceci implique de réaliser des innovations avec le développement de systèmes constructifs adaptés aux ressources locales, aux caractéristiques des matériaux locaux et au contexte climatique et insulaire de l’océan Indien.

Ingénierie technique / Technologie innovante

Porteur du projet : SAS ABSRA
Nom et description du projet : Développement d'une technique de mesure de l'humidité en continu dans les broyeurs
Région : Auvergne Rhône Alpes

Résumé du projet :
L’humidité est un paramètre extrêmement important dans le process «bois énergie».
En effet, les exploitants qui reçoivent jusqu’à plus de 30 camions par jour doivent connaître l’humidité de chaque chargement pour piloter leurs installations.
De plus, l’humidité permet également de définir les MWh contenus dans les livraisons, et donc de fait, facturer le coût de la livraison au plus juste aussi bien aux clients finaux qu’aux détenteurs de la ressource en bois (communes, propriétaires privés, ONF,…)


Porteur du projet : FIBEX Services
Nom et description du projet : Etude technico-économique sur la mise en place d'un four de thermotraitement du hêtre
Région : Grand est

Résumé du projet :
Le traitement thermique du bois se réalise dans un four spécial à taille industrielle. La haute température modifie sa structure chimique ce qui lui confère des propriétés hydrophobes. Le bois acquiert des caractéristiques de durabilité plus importante et peut ainsi être utilisé en extérieur, ce qui est impossible avec du bois de hêtre non traité. En effet le traitement permet au hêtre d’atteindre la classe d’emplois 3.2, c’est-à-dire qu’il devient utilisable en extérieur avec humidification prolongée.
Ce procédé est très écologique car aucun ajout de produit, chimique ou naturel, n’est nécessaire pour obtenir le nouveau matériau. La couleur chocolat du bois traité thermiquement le ferait presque passer pour un bois exotique, il a les mêmes utilisations avec un bilan carbone imbattable.
Le hêtre thermo traité permet alors d’utiliser du bois local qui est normalement destiné à l’export. Il permet également de supplanter le bois exotique pour certaines utilisations.
Ainsi cela permettra de diminuer l’import de ces bois dont l’origine n’est pas toujours sûre et responsable. Pour le territoire, le hêtre thermo traité pourra être un produit phare qui démontre et sera un vecteur de la valeur ajoutée créée.


Porteur du projet : SF CDC
Nom et description du projet : Expérimentation outil de séquestration du carbone sur le pôle territorial sud Gironde à des fins de compensation
Région : Nouvelle Aquitaine

Résumé du projet :
Il s’agit de mettre au point une méthodologie innovante pour proposer à des entreprises ou des collectivités qui souhaitent compenser leurs émissions carbone pour financer des projets locaux d’amélioration forestière, et évaluer le potentiel carbone du territoire du SIPHEM dans les 30 prochaines années.


Porteur du projet : Lannemezan Bois Energie
Nom et description du projet : Projet multipartenarial TRIESTE création scierie feuillus et unité de cogénération bois
Région : Occitanie

Résumé du projet :
Le projet multi partenarial TRIESTE est porté par la société Lannemezan Bois Énergie en partenariat avec le territoire de Lannemezan. Il vise à mobiliser les ressources de bois existantes, locales et sous exploitées. Ces ressources seront valorisées à travers des activités existantes (papeterie, bois  énergie) et nouvelles (création d’un pôle bois sur la communauté de communes du Plateau de Lannemezan).
Ce pôle bois comprendra initialement une nouvelle scierie feuillus d’une capacité annuelle dé 50.000 m3 (80 % hêtre et 20 % chêne) et une unité dé cogénération bois de 2,5 MW électrique destinée à fournir la chaleur et l’électricité nécessaires à la scierie, notamment.
Pour cela, l’étape amont de ce projet TRIESTE consiste à conduire différentes études préalables, objet de la présente demande d’aide.


Porteur du projet : SOFEB (Société forestière Energie Bois)
Nom et description du projet : DE-FI Bois création d'une unité de production de sciages résineux basée à Gardanne/Meyreuil
Région : Provence-Alpes-Côte d'Azur

Résumé du projet :
Création d’une unité de production de sciages résineux, basée à Gardanne/Meyreuil (Bouches-du-Rhône) pour un volume bois-rond annuel de 50.000 m3.
Le projet cible les marchés locaux de la charpente, du coffrage, de l’emballage ainsi qu’une production de bois fraisés (mobilier urbain et de jardin). Le projet développera également des marchés à l’export (Maghreb/Italie) sur les produits d’emballage et de coffrage. Il engendrera une activité bois-énergie au travers de la valorisation des connexes et des sciures. Parallèlement une activité de négoce de bois de chauffage est envisagée (hors business plan Scierie). Le projet cible la ressource ligneuse locale (essences résineuses méditerranéennes et alpines). Le projet ambitionne une visibilité territoriale forte au travers d’une large concertation avec l’ensemble des acteurs de la filière Forêt-Bois (installation d’un Comité de pilotage). Le projet s’inscrit dans des démarches de qualité, reconnues par des labels (PEFC). Il est soucieux de son bilan carbone et aborde la question du transport «propre» et de la valorisation des déchets (économie circulaire).
Enfin le projet croise une réflexion de l’Etat autour de l’avenir du site industriel de Gardanne/Meyreuil en vue de faire émerger un «Projet de Territoire». En effet ce site est impacté par la décision de la France, de fermer les centrales thermiques au charbon à l’horizon 2022. Un Groupe de travail a été installé dans ce sens, sous l’autorité du Préfet des Bouches-du-Rhône. Il réunit les services déconcentrés ainsi que les principales collectivités concernées. Des auditions ont été organisées pour que chaque porteur de projet présente son dossier. Invité par la DDTM des Bouches-du-Rhône, SOFEB a ainsi pu exposer DE-FI Bois au Groupe de travail, qui a retenu le projet.


Porteur du projet : Alpes Bois Collage
Nom et description du projet : Création d'une unité de collage des bois pour la charpente et la menuiserie
Région : Provence-Alpes-Côte d'Azur

Résumé du projet :
Les partenaires engagés dans la création de la SAS ALPES BOIS COLLAGE ont fait réaliser une étude de marché suivie d'une étude de faisabilité qui ont montré la pertinence de la création d'une unité de collage des bois dans les Hautes Alpes. Ils envisagent maintenant l'investissement dans l'unité de production adéquate pour un coût estimé à 3,8 M€ (hors immobilier).
Mais avant d'être en mesure de construire le bâtiment adapté et de passer les commandes nécessaires, il convient de réaliser toute la phase d'ingénierie technique du projet destinée à calibrer au plus juste les matériels à retenir et choisir les technologies les plus adaptées.


Porteur du projet : L'AGRO FORESTIERE
Nom et description du projet : Banque de semences forestières et fruitières de Guyane française plus (BSFGF+)
Région : Guyane

Résumé du projet :
Lors 2ème Comité de Pilotage du projet BSFGF du 14 juin 2019, les premiers résultats ont été présentés. Le projet porte actuellement sur la récolte de graines, les tests de germination et la diffusion des résultats via le CTBFG à l’ensemble des acteurs de la filière forêt-bois. Afin de compléter l’opérationnalité et sécuriser les futurs porteurs de projets de plantations, le consortium LAF/SIMA-PECAT/CTBFG dépose le présent dossier complémentaire sur l’AMI du MAAF « accompagner les projets territoriaux autour de la filière forêt-bois » (fond FSFB) nommé BSFGF+.
Ce projet, en continuité du premier sera axé sur les points suivants :

  • Une évaluation économique du prix des plants et semences
  • Une étude de marché pour connaître les besoins des futurs porteurs de projets et acteurs publics
  • Ingénierie technique pour la réalisation d’essais de plantation pour évaluer la reprise au champ des graines germées après stockage et des plants bouturés
  • Ingénierie technique pour un essai de bouturage sur 3 essences phares (validation avec un comité d’experts)
  • Pilotage et communication

Innovation organisationnelle

Porteur du projet : Lignatech
Nom et description du projet : Organisation structurelle pôle activité bois ZA place Bouthier
Région : Auvergne Rhône Alpes

Résumé du projet :
Nous avons pour projet de structurer efficacement nos 2 entreprises pour développer nos activités communes:

  • Recherche et développement d'un robot de fabrication du mur massif,
  • Réflexion sur la nouvelle organisation du lieu de production pour optimiser sa fabrication,
  • Augmentation des approvisionnements en bois local de la scierie,
  • Augmentation de la capacité de séchage des bois pour pallier la demande de produits finis.

Porteur du projet : Tecsabois
Nom et description du projet : Proposition de valorisation du chêne standard et secondaire, développement économique par l'innovation technologique et organisationnelle. Exemple du bois brûlé
Région : Centre Val de Loire

Résumé du projet :
La transformation du bois d'oeuvre s'effectue par le biais d'une industrie lourde confrontée aux incertitudes des marchés comme des qualités et abondances de matières premières, voire à des choix délibérés de destination des arbres avant d'obtenir les qualités requises pour le bois d'oeuvre. Projeté sur dix ans, l'augmentation des prix des matières premières, comme l'augmentation des demandes des marchés de la bioéconomie est quasi inéluctable.
L'étude a pour objectif de construire et proposer des modèles économiques et un statut juridique ad hoc pour accompagner l'innovation et l'investissement dans une industrie lourde et traditionnelle, mais à fort potentiel de valeur. Cette structure permettra aux dirigeants d'entreprises du consortium mené par l'entreprise Tescabois, de connaître les coûts, les risques, les potentialités de marchés, et les modalités d'aides afin de décider d'investir sur des projets disruptifs ; autant sur l'outil de production que les réseaux amont et aval de la scierie.


Porteur du projet : Il était un arbre
Nom et description du projet : Création d'un continuum numérique entre des sites de production équipés de machines à commande numérique
Région : Grand est

Résumé du projet :
Le projet est de préparer une coopération économique entre plusieurs entreprises de la filière forêt-bois : de la fourniture des bois jusqu’à la fabrication d’objets singuliers en passant par la conception grâce à un continuum numérique.
La valorisation du bois, matière première durable par excellence, est l’enjeu de ce projet tout en permettant au consommateur final de connaître la provenance et l’impact de ses achats. Chaque produit racontera une histoire des hommes et des entreprises : de la forêt jusqu’à son utilisation en passant par sa fabrication


Porteur du projet : SAS TREENOX
Nom et description du projet : AO Bois nouvelle approche commerciale pour répondre aux besoins de la filière
Région : Ile de France

Résumé du projet :
Le projet a pour objectif de proposer une nouvelle approche commerciale pour répondre aux besoins de la filière :

  • les demandes en bois sont nombreuses mais disparates et mal définies. La filière souffre de la difficulté d'approvisionnement. Les besoins sont mal définis et mal référencés.
  • les détenteurs de la matière bois ne sont pas des professionnels, apportant un niveau de complexité supplémentaire à la gestion des forêts.
  • la filière bois est encore peu digitalisée et est en retard par rapport à d'autres secteurs
  • les connexions entre les propriétaires forestiers, vendeurs et les acheteurs restent optimiser et fluidifier, les vendeurs et les acheteurs ne parlant pas toujours le même langage
  • aujourd'hui la filière fonctionne de l'amont vers l'aval : les bois sont proposés à la vente par les vendeurs sur la base desquels des acheteurs sont prospectés.

AO Bois se propose d'aborder la filière d'une manière totalement nouvelle, en partant des besoins des acheteurs de bois : l'idée est de mobiliser les acheteurs de bois, les aider à qualifier leurs demandes de manières standardisées et compréhensibles pour les propriétaires forestiers
AO Bois se propose également d'offrir le développement d'un service, à savoir un accompagnement spécifique auprès des propriétaires forestiers pour les aider à répondre à ces appels d'offre et organiser l'exploitation de leurs forêts pour répondre aux appels d'offre de manière mutualisée.


Porteur du projet : Néosylva
Nom et description du projet : Ambition filière bois
Région : Pays de la Loire

Résumé du projet :
Ambition Filière Bois Pays de la Loire ou «AFIB Pays de la Loire» vise à renforcer les synergies entre acteurs, de l’amont à l’aval de la filière régionale, pour :

  • Objectif 1: favoriser le développement de la construction bois en mettant en valeur les services fournis par la forêt et le bois avec les acteurs de l’immobilier,
  • Objectif 2: approvisionner en bois énergie et en bois d’œuvre l’industrie régionale,
  • Objectif 3: accompagner les propriétaires forestiers pour renouveler leur forêt en impasse de gestion sylvicole,
  • Objectif 4: créer des emplois pérennes sur la filière bois.

Pour atteindre ces objectifs ambitieux, AFIB Pays de la Loire va permettre le changement d’échelle du dispositif Néosylva, initié par la filière régionale Pays de la Loire en 2018.

Valorisation de la ressource

Porteur du projet : SAS CERIBOIS
Nom et description du projet : Valorisation innovante du châtaignier du Massif central
Région : Auvergne Rhône Alpes

Résumé du projet :
Elaborer un Modèle Economique innovant pour permettre l’implantation d’entreprises investissant dans la valorisation de la châtaigneraie du Massif central autour de deux axes prioritaires : la chimie verte et des produits d’aménagement extérieur redéfinis par un design spécifique. Ces deux domaines permettent de valoriser les qualités du châtaignier qui sont aujourd’hui délaissées.


Porteur du projet : SAS Panibois
Nom et description du projet : Evaluation quantitative et qualitative de la ressource française du peuplier tremble pour la production de moules de cuisson
Région : Centre Val de Loire

Résumé du projet :
Très peu exploité aujourd'hui sauf en bois de chauffage ou bois énergie, le tremble français pourrait être un candidat potentiel pour des applications telles la fabrication des moules de cuisson, et plus généralement pour la filière de l'emballage léger en bois.
Actuellement cette filière est approvisionnée principalement en peuplier cultivé (or il existe un risque de pénurie du peuplier) ou en bois de tremble déroulé provenant de Russie, comme dans le cas de l'entreprise Panibois.
Ce projet a pour objet l'évaluation de la ressource en tremble aujourd'hui en France, à travers l'étude de sa disponibilité et de ses propriétés physico-mécaniques.
Les résultats obtenus permettront de définir si cette essence peut convenir aux applications concernées, et ainsi être valorisée à plus grande échelle au moyen d'une filière structurée.


Porteur du projet : Lièges – HPK SAS
Nom et description du projet : Relance du liège gascon : diversification biologique et économique des pinèdes par le chêne-liège
Région : Nouvelle Aquitaine

Résumé du projet :
La filière liège du Sud-Ouest est à une époque charnière de son développement, les entreprises souhaitent accentuer leur indépendance dans l’approvisionnement en matière première et renouer durablement avec l’utilisation d’une ressource locale. Ceci en réponse à la pression sur la ressource à l’échelle de l’Europe qui continue de s’accroître et pour répondre favorablement aux attentes des
consommateurs qui souhaitent des produits fabriqués en circuits courts.
La filière doit profiter de ces contraintes pour réinventer son modèle de développement autour d’une coopération partenariale de l’amont à l’aval, au service de la transformation locale.

  • La première étape est de repenser la gouvernance, pour cela il est prévu la création d’une société coopérative. Cette société aura pour ambition d’être un lien entre l’amont et l’aval de la filière.
  • La seconde étape, cruciale pour le devenir de la filière est de recréer un outil de première transformation pouvant servir à l’ensemble des industriels transformateurs de Nouvelle-Aquitaine.
  • Le dernier axe consistera à sécuriser l’approvisionnement en connaissant mieux la ressource, en la gérant et en la mobilisant davantage.

Porteur du projet : SCIC certification et gestion forestière
Nom et description du projet : E-cogef collaborer pour développer l'éco-certification et la gestion des forêts
Région : Nouvelle Aquitaine

Résumé du projet :
 L’objet du projet est de permettre le développement de la gestion forestière (donc d’améliorer la mobilisation de bois) en permettant aux petites structures de mobilisation forestière du Limousin, d’accéder à l’éco-certification forestière, dont la certification forestière FSC®.
Il s’agit de réaliser les études de faisabilité pour :

  • Développer le déploiement des documents de gestion FSC®;
  • Développer les chaînes de contrôle, aussi bien chez les exploitants que chez les transformateurs;
  • Développer un système de Gestion de Bases de Données web partagés et sécurisés permettant l’administration de la gestion forestière et de la certification des membres bénéficiaires, aussi bien sur le plan sylvicole qu’administratif.

Porteur du projet : Société forestière de la CDC
Nom et description du projet : Défi peupliers marais poitevin
Région : Nouvelle Aquitaine

Résumé du projet :
Redynamiser et organiser la plantation et l’exploitation du peuplier dans le Marais poitevin.
Formaliser une stratégie collective favorable à la culture « durable » du peuplier. Cette stratégie sera déclinée en plan d’actions ; aide à la plantation, promotion du peuplier, charte de bonnes pratiques, élaboration d’un schéma de desserte et d’un plan d’investissement.


Porteur du projet : Union coopérative piquets acacia châtaignier et autres produits de la forêt (UCOPAC)
Nom et description du projet : OVAPIC (optimisation de la valorisation de la qualité piquet en châtaignier) dans le Fumélois-Quercy
Région : Occitanie

Résumé du projet :
La disparition progressive de la main d'oeuvre manuelle de bûcheronnage et son remplacement avec succès par de la mécanisation a des impacts sur les capacités de valorisation des jeunes taillis de châtaignier. En effet, la réalisation de piquet en 7/13 cm de faible longueur est techniquement extrêmement complexe et économiquement très coûteuse, rendant la valorisation très faible pour le propriétaire. Par ailleurs, sur les taillis de plus grosses dimensions, la raréfaction des débouchés merrain, font que les produits en 13/20 apportant une valorisation intéressante pour le propriétaire ne sont pas systématiquement réalisés sur les chantiers adéquats, faute de débouchés suffisants.
Pour cela, UCOPAC, site de fabrication de piquets du Lot, a décidé de s'associer au sein du projet OVAPIC avec un de ses principaux fournisseurs du territoire, la coopérative Alliance Forêts Bois et quelques uns de ses prestataires : Bernard Florenty sur la récolte et Sadef Transports sur le transport des bois, afin de lever les freins sur le process de production des petits piquets et d'identifier les opportunités de rechercher de nouveaux marchés permettant de valoriser les plus gros piquets.
Grâce à l'appui financier du Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation sur cet appel à projets, les partenaires devraient être en capacité de concevoir de nouveaux process permettant de valoriser les petits taillis avec une rémunération satisfaisante pour le propriétaire et de définir les besoins en outils e production sur le site d'UCOPAC afin de travailler les bois issus de ce nouveau process et ceux pour le(s)  nouveau(x) débouché(s). Si les business plan issus de l'étude sont cohérents, UCOPAC investira sur les années qui suivront la fin de l'étude dans l'équipement sélectionné dans OVAPIC.