La DGAL fixe sa feuille de route 2021-2023 et transforme son organisation
Dans un environnement en forte évolution (mondialisation, changement climatique, nouveaux agents pathogènes…), il est important pour toute structure de réinterroger ses priorités, son fonctionnement et son organisation. C’est ce qu’a fait la Direction générale de l'alimentation (DGAL) en 2020 dans le cadre de l’élaboration de son nouveau plan Stratégique 2021-2023. Objectif : mieux répondre aux attentes de la société, maintenir un haut niveau de sécurité sanitaire et renforcer la résilience de nos systèmes alimentaires. Une nouvelle organisation des services de la DGAL est venue concrétiser ces orientations.

Le nouveau plan stratégique 2021-2023

Le précédent plan stratégique (2016-2019) de la DGAL étant arrivé à échéance, il importait d’en définir un nouveau. Pour Bruno Ferreira, directeur général de l’alimentation, ce chantier devait être l’occasion de re-questionner le positionnement de la DGAL au regard des enjeux et des attentes sociétaux. De ce travail est né un nouveau plan stratégique co-construit dans le cadre d’une démarche participative associant les services déconcentrés. Avec ce plan stratégique 2021-2023, la DGAL entend incarner pleinement l’approche « one health » (une seule santé) qui place l’interdépendance entre santé humaine, santé animale, santé végétale et santé environnementale au cœur de son action.

Quatre grandes priorités sont retenues :

  • Orienter l’effort du collectif de la DGAL sur des objectifs à fort enjeu ;
  • Promouvoir une vision intégrée de l’alimentation, partagée avec la société ;
  • Attirer, mobiliser et valoriser les bonnes compétences ;
  • Améliorer l’environnement de travail.

Le plan stratégique 2021-2023 de la DGAL est consultable ici.

Avec cette feuille de route, la DGAL réaffirme son rôle au cœur de la sécurité sanitaire de l’alimentation et sa position d’écoute à l’égard des citoyens et des acteurs de l’alimentation pour un système alimentaire durable et résilient en accompagnant sa transformation en se fondant sur l’agroécologie.

Les travaux entourant l’élaboration du plan stratégique ont été l’occasion pour les équipes de s’interroger sur leurs missions, les priorités assignées et les interactions avec les partenaires. Des enseignements qui en ont été tirés est née une nouvelle organisation de la DGAL qui est présentée ci-après.

Une nouvelle organisation interne

La nouvelle organisation vise à gagner en efficacité et en transversalité.

Deux grands services sont créés, en lieu et place des trois qui existaient jusqu’ici :

  • Le service des actions sanitaires

Il s’agit d’un service centré sur la mise en cohérence des approches dans le secteur de la santé animale et du bien-être animal, de la santé et de la protection des végétaux et de la sécurité sanitaire des aliments. Il permet de disposer d’un pilotage unique de la programmation opérationnelle des contrôles officiels selon une approche intégrée tout au long de la chaine alimentaire, dans un environnement fortement interministériel.

  • Le service du pilotage de la performance sanitaire et de l’international

Tourné vers l’anticipation et la sécurisation de la construction des positions de négociations européennes et internationales, il vise à assurer une gestion intégrée et proportionnée des risques sur l’ensemble du territoire, et le renforcement des politiques incitatives dans une stratégie cohérente et en synergie avec les autres politiques interministérielles et s’appuyant sur la science.

À télécharger

Plaquette - Une nouvelle DGAL pour un monde qui change (PDF, 165.9 Ko)