FranceRelance : « les Quartiers Fertiles », des projets innovants pour développer l'agriculture urbaine dans les quartiers
Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr
Le 7 décembre 2020, Julien Denormandie et Nadia Hai, ministre déléguée chargée de la Ville, ont dévoilé les 27 premiers lauréats de l'appel à projets « Les Quartiers Fertiles ». Piloté par l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), ce plan d'accompagnement prévoit le financement, à terme, de 100 fermes urbaines dans le cadre de France Relance. Objectif : déployer plus massivement l'agriculture urbaine dans les territoires en renouvellement urbain.

L’agriculture urbaine a été identifiée par le Gouvernement comme un levier stratégique pour renforcer la dimension environnementale des 450 quartiers concernés par le Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) mis en œuvre par l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU).

Pourquoi cet appel à projets ?

  • Parce que 450 quartiers sont en train d'être totalement repensés en Métropole et Outre-mer ;
  • Parce que l’agriculture urbaine peut constituer un levier de transformation des quartiers ;
  • Parce que les caractéristiques des quartiers se prêtent particulièrement à l’agriculture urbaine.

Grâce au plan France Relance, 13 millions d’euros viennent s’ajouter aux 21 millions dégagés pour l’appel à projets « Les Quartiers Fertiles », lancé en février dernier pour déployer plus massivement l’agriculture urbaine dans les territoires en renouvellement urbain. Le développement de l’agriculture urbaine dans les quartiers apporte un changement très concret et durable de la vie de ses habitants : elle permet de nourrir plus sainement les villes en respectant des circuits courts, de créer des emplois et d’améliorer le cadre de vie des habitants des quartiers, une population qui est particulièrement impactée par la crise sanitaire, sociale et économique actuelle.

Aux côtés du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, le Secrétariat général pour l’investissement (SGPI), la Banque des Territoires et l’ADEME - Agence de la Transition écologique interviennent de manière coordonnée en financement de cet appel à projets.

Les 27 premiers lauréats de « Quartiers Fertiles »

  • Territoires fertiles / Communauté d'agglomération du Grand Avignon

Quartier NPNRU : Quartiers sud et Quartiers nord-est
Résultant d'une initiative des habitants, le projet TIPI va accueillir une micro-ferme. Sur le long terme, le site d'environ 5 000 m² envisage également la mise en place d'une ferme mobile.

  • Un projet de micro-ferme urbaine / Métropole-Aix-Marseille Provence

Quartier NPNRU : La Rose Petit Séminaire
Inscrite dans le projet de revalorisation de la colline du Frais Vallon, près de Marseille, cette micro-ferme urbaine de culture maraîchère intensive promet d'apporter une nouvelle vision écologique aux habitants, tout en assurant la création d'emplois.

  • L'agriculture urbaine comme vecteur de transition / Métropole-Aix-Marseille Provence

Quartier NPNRU : La Savine, Marseille (15e)
Ce projet de réhabilitation de friches et de renaturation comprend la création d'une ceinture agri-urbaine, l'installation d'une chèvrerie et l'aménagement de jardins partagés.

  • Le Blosne fertile / Rennes Métropole

Quartier NPNRU : Le Blosne
Ce projet résulte de l'extension du potager des cultures, ouvert en septembre 2019. Sur ces deux terrains, plusieurs stratégies en faveur de l'agriculture urbaine, l'alimentation, la cohésion sociale et l'environnement vont être mises en place.

  • Nourrir les convergences / Régie de quartier C2S Services

Quartier NPNRU : Cenre-ville - Clos du Roy
Le projet consiste à créer et développer une activité de production maraîchère pour la promotion et le développement de l'alimentation durable sur le territoire de Vierzon et ses environs.

  • Ramifications / Dijon Métropole

Quartier NPNRU : Quartier de la Fontaine d'Ouche
Le projet prévoit une ferme urbaine tournée vers de l'alimentaire, mais aussi sur le développement d'une nouvelle offre d'aide alimentaire sous le signe de l'autonomie alimentaire. Un living lab est également au programme.

  • Cultivons nos quartiers / Bordeaux Métropole et le Grand projet des villes rive droite

Quartier NPNRU : Rive Droite de Bordeaux Métropole
Le projet veut structurer une filière visant à augmenter la part des productions locales dans la restauration collective publique.

  • Un continuum agricole sur la grande île / Ville de Vaulx-en-Velin

Quartier NPNRU : ZAC Mas du Taureau
Ce projet ambitieux et prometteur intègre une ferme urbaine à visée productive et un point de vente en circuit court, mais aussi des jardins partagés et une pépinière pour les habitants.

  • De l'agriculture urbaine dans le quartier du Perrier / Ville et agglo d'Annemasse

Quartier NPNRU : Quartier du Perrier-Livron-Château Rouge-Ville d'Annemasse
Cette micro-ferme maraîchère biologique pérenne et économiquement viable se situe sur deux parcelles. Un projet d'agriculture urbaine qui représente plus de 3 700 m2 de surface agricole urbaine et 65 m2 de serre.

  • Un quartier NPNRU bercé par l'agriculture urbaine / Valenciennes - Communauté d'agglomération

Quartier NPNRU : 4 sites NPNRU
Ces multiples projets d'agriculture urbaine visent à atteindre plusieurs objectifs : produire des biens ou des services destinés à être commercialisés et assurer des missions à caractère urbain, environnemental, social et pédagogique.

  • Banlay Fertile / Ville de Nevers

Quartier NPNRU : NPNRU Banlay de Nevers
Ce projet à programmation mixte, étalé sur plus de 10,5 hectares, prévoit une offre riche et intéressante pour ce quartier NPNRU : jardins partagés, poulailler, écopâturage, etc.

  • Valoriser et encourager l'agriculture urbaine / Métropole européenne de Lille

Quartier NPNRU : NPNRU à Lille, Hem, Loos, Mons-en-Barœul et Turcoing
Cette candidature métropolitaine multisites définit une stratégie et une démarche d'ensemble à l'échelle des sites du NPNRU pour mettre en réseau les différents acteurs et faire émerger de nouveaux projets.

  • Cultivons notre terre (Angers Loire Métropole)

Quartier NPNRU : Belle-Beille et Monplaisir
Cultivons notre terre est composée de trois potentiels fonciers : des projets vivriers et productifs, des projets d'hyperproximité et des projets d'expérimentation.

  • L'agriculture urbaine, levier de résilience (Toulouse Métropole)

Quartier NPNRU : Izards - La Vache, Reynerie et Bellefontaine, ensemble du Grand Mirail
Le projet consiste à développer diverses initiatives des acteurs locaux : cartographie des aménagements, développement de fermes urbaines, organisation de l'approvisionnement, professionnalisation des métiers de l'alimentation durable.

  • Terre Terre : une ferme productive et pédagogique / Aubervilliers - La Sauge

Quartier NPNRU : Aubervilliers, La Courneuve, Saint-Denis, Quartier Francs moisins, Cosmonautes, Crisitno Garcia et Landy
Développée sur une friche urbaine de 3 000 m2, Terre Terre prévoit la réinstallation et l'extension de « La Prairie du Canal » et vise la mise en place d'un écosystème productif agroalimentaire, écologique, alternatif et collectif.

  • La ferme urbaine pédagogique de Paris / Le Paysan urbain et Ville de Paris

Quartier NPNRU : Les Portes du 20e
Ce projet de ferme urbaine de micro-pousses est à la croisée des enjeux de l'insertion des chômeurs de longue durée et de la sensibilisation aux enjeux de la transition écologique.

  • 110 Cultures / Les Mureaux - Foncière de Watou

Quartier NPNRU : /
La foncière de Watou ambitionne de transformer le toit terrasse du centre commercial Espace en catalyseur d'activités au service du territoire pour participer à la résilience locale.

  • Le terrier de Cycloponics à Paris / Cycloponics et Ville de Paris

Quartier NPNRU : Orgue de Flandre
Composé de deux espaces, ce projet vise à démontrer qu'un espace vert peut à la fois être dédié à la communauté locale et s'intégrer dans un secteur urbain dense. Jardin partagé, bacs de compostage, permaculture... Un véritable lieu de découverte !

  • La ferme du Bois du Temple / Association Veni-Verdi, en partenariat avec la ville de Clichy-sous-Bois

Quartier NPNRU : Bas-Clichy
La ferme du Bois du temple est un projet de ferme urbaine pédagogique permettant la transformation d'espaces verts traditionnels en espaces producteurs de denrées et d'animation sociale et économique.

  • Lil'ô / Halage

Quartier NPNRU : Île-Saint-Denis
Sur une ancienne friche industrielle, ce projet de naturalisation et de restauration se distingue par trois activités dominantes : l'horticulture urbaine, la fabrication de substrats fertiles et la recherche scientifique.

  • Champerché dans la cité des Indes / Sartrouville - Champerché

Quartier NPNRU : Cité des Indes
Dans un parking désaffecté de la cité des Indes, la création d'une ferme en bioponie de 1 300 m2 a pour objectif la création d'emplois, le développement de souveraineté alimentaire et l'utilisation des espaces délaissés.

  • Cœur de ville / Ville d'Épinay-sous-Sénart

Quartier NPNRU : La Plaine
Pour apporter une réponse locale aux problématiques d'accès à des denrées de qualité, ce projet prévoit 4 axes : des serres de production, une plaine maraîchère, plus de gestion des biodéchets et un parcours de sensibilisation à l'environnement.

  • Zone sensible / Saint-Denis

Quartier NPNRU : Langevin-Lavoisiers-Tartres-Allende
Ce projet vise à accroître les activités de production et culturelles menées par Zone sensible, ferme permacole opérationnelle depuis 2017, véritable centre de production d'art et de nourriture.

  • Agriculture urbaine pour une alimentation saine et solidaire / EPT Est Ensemble - Copilotage Ville de Romainville

Quartier NPNRU : Quartier Youri-Gagarine
Ce projet de mise en culture de plus de 9 000 m2 propose trois types de culture : des vergers publics et privatifs, de la culture maraîchère sur les toits et une champignonnière.

  • Cultivé en cité / Association Aquaponie Antilles AAA et Cap Excellence

Quartier NPNRU : Raizet / Les Abymes
Ce projet vise à former les habitants à l'aquaponie.

  • Parc intercommunale d'agriculture urbaine du glacier à Saint-Denis / La Sauge - Engrainage

Quartier NPNRU : Saint-Denis - les Francs Moisins et La Courneuve - Les 4 000.
Ce projet d'agriculture urbaine productive sur 6 500 m² au pied du fort de l'Est vise à transformer un parc communal en une exploitation maraîchère coopérative et semencière selon les principes de la permaculture.

  • La ferme d'agriculture urbaine intégré de Desclieux / Association YPIRANGA et Ville de Fort-de-France

Quartier NPNRU : Centre-ville
Ce projet prévoit la création d'une ferme sur un ancien site militaire pollué de deux hectares avec plusieurs activités : jardin botanique et ludique, espaces de production et espaces de vie.

En savoir plus sur les lauréats

Qu'est-ce que l'agriculture urbaine ?

Jardins partagés ou d'insertion, micro-fermes, sites multiservice, production en pleine terre ou hors sol... Il existe une grande diversité des formes d'agricultures urbaines. On peut néanmoins dire qu'elles regroupent « l’ensemble des initiatives comportant une activité de production agricole situées en milieu urbain et péri urbain dès lors qu’elles entretiennent un lien fonctionnel avec la ville : production et/ou services sociaux, environnementaux. »

Source : La politique du ministère en matière d'agriculture urbaine - Rapport de mission de conseil n°19052 du CGAAER (février 2020)

Voir aussi