Formation initiale des techniciens supérieurs en santé publique vétérinaire et protection des végétaux
01/09/2019
Olivier Lapôtre, Frédéric Poisson
Le CGAAER a été chargé d'évaluer les cursus de formation des techniciens supérieurs du ministère affectés aux missions d’inspection en abattoir, de sécurité sanitaire des aliments, de santé et de protection animale et végétale.

Crédits ci-après
Pascal Xicluna/agriculture.gouv.fr
Rapport de mission de conseil n° 18116

Septembre 2019

Mots-clés : Formation, technicien, santé animale, protection des végétaux, sécurité sanitaire des aliments, abattoir, INFOMA

Enjeux

La sécurité sanitaire des aliments, l’inspection en abattoir, la santé et la protection animale, ainsi que la santé et la protection des végétaux relèvent de missions de contrôle exercées notamment par des techniciens supérieurs du ministère.

Ces techniciens sont recrutés sur concours et suivent, avant leur titularisation, une formation théorique d’un an à l’Institut national de formation des personnels du ministère chargé de l’agriculture (INFOMA) et une formation pratique sur leur poste d’affectation. Ils sont accompagnés par des tuteurs expérimentés et bénéficient en complément d’une formation à distance.

L’enjeu est de recruter des candidats motivés, disposant déjà, par leurs parcours antérieurs, des bases scientifiques et techniques utiles, puis, de proposer aux techniciens en formation, un cursus théorique et pratique d’une durée suffisante, au contenu conforme à la réglementation européenne, qui les rende opérationnels pour exercer les diverses missions rencontrées en matière de contrôles.

La formation de ces techniciens supérieurs a été rénovée en 2013. Le CGAAER a été chargé d'évaluer leur cursus de formation.

Méthodologie

La mission s’est entretenue avec le chef du service des ressources humaines au secrétariat général du ministère, le sous-directeur du pilotage des ressources et des actions transversales de la DGAL et le directeur de l’INFOMA ainsi que leurs collaborateurs concernés.

Elle a ensuite entendu des directeurs et chefs de services déconcentrés, départementaux et régionaux, ainsi que les organisations syndicales.

Elle a enfin rencontré des techniciens en formation à l’INFOMA et valorisé un questionnaire envoyé à trois promotions.

Résumé

La formation initiale des techniciens supérieurs (1er et 2ème grade) du ministère chargé des contrôles relevant de la DGAL, comprend deux spécialités : « vétérinaire et alimentaire » et « techniques et économie agricole ». Réformée en 2013, il était  nécessaire de s’assurer de sa conformité avec la réglementation européenne et de son adéquation aux fonctions exercées.

Les techniciens du 1er grade suivent une année de stage obligatoire sur leur poste d’affectation dont, depuis septembre 2019, quatre mois sur le site de l’INFOMA (24 jours auparavant).

Les techniciens du 2ème grade suivent une année de formation dont huit mois sur le site de l’INFOMA et quatre mois sur leur poste d’affectation.

La réglementation européenne précise les connaissances théoriques nécessaires à l’inspection en abattoir. La mission constate que la durée de formation à l’INFOMA des techniciens du 1er grade ne permet pas la maîtrise de ces dernières.

Les techniciens doivent également acquérir les compétences techniques, théoriques et pratiques indispensables à l’exercice des contrôles dans les domaines de l’alimentation, de la santé et de la protection animale et végétale. Le temps de formation en présentiel des techniciens du 1er grade est jugé très insuffisant et celui des techniciens du 2ème grade nécessite des évolutions. En particulier, la mission souligne le cas des techniciens du 2ème grade, préalablement recrutés dans le 1er grade, qui sont dispensés de la formation de huit mois en présentiel à l'INFOMA.

Le nombre de candidats au concours et leur niveau de connaissance ne permettent pas d’exercer une pression de sélection suffisante. La promotion des métiers de l’inspection, notamment auprès des étudiants de l’enseignement agricole, ainsi que le recours à des vecteurs de communication modernes, permettraient d’approcher un plus large public.

La mission propose que les techniciens du 1er grade soient affectés en abattoir. La durée de formation en présentiel devrait être portée à cinq mois et complétée par l’accompagnement d’un tuteur expérimenté sur poste d’affectation et par de la formation à distance.

Pour les techniciens du 2ème grade, les connaissances théoriques nécessaires à l’exercice des contrôles nécessitent une spécialisation des cursus. Ils auraient vocation à être affectés hors abattoir et devraient être les seuls à accéder aux postes relatifs à la qualité et à la protection des végétaux. Un programme complet de formation pour cette spécialité est à construire.

À télécharger

Rapport du CGAAER n° 18116 : Mission de conseil relative à la formation initiale des techniciens supérieurs du ministère de l’agriculture et de l’alimentation assurant des missions de santé publique vétérinaire ou de santé et de protection des végétaux (PDF, 357.73 Ko)