Pascal Xicluna/agriculture.gouv.fr

31 août 2022 Info +

Diversité de l’enseignement agricole : les élèves témoignent

Proposant des formations de la quatrième aux doctorats, en voie générale, technologique et professionnelle, l’enseignement agricole est un lieu d’épanouissement et conduit à une grande diversité de métiers. Et ce sont les élèves qui en parlent le mieux.

En septembre 2022, près de 200.000 élèves font leur rentrée au sein d’un établissement de l’enseignement agricole. Des jeunes engagés et passionnés, qui posent les pierres d’une vie professionnelle pleine de sens : métiers des filières agricoles et agroalimentaires, métiers de la filière forêt-bois, métiers liés à la préservation et la mise en valeur des milieux naturels, l’entretien et la création d’aménagements paysagers, les services aux personnes âgées ou à la petite enfance… Mais l’enseignement agricole, c’est aussi un lieu pour prendre confiance, affirmer des convictions, trouver sa voie, comme le racontent les élèves eux-mêmes.

« Je suis un spécialiste de la nature, je m’occupe de la biodiversité. J’ai eu une jeunesse très urbaine : lycée à Paris, licence de philo à la Sorbonne. Passionné par les grenouilles, j’ai découvert le BTSA « gestion et protection de la nature ». C’est une formation en environnement où tout part du terrain. Il y a un esprit familial, on se forme beaucoup ensemble, un vrai bain social et de partage de compétences. »

Victor, écologue

« Ce qui me passionne ce sont les tracteurs, la mécanique, la conduite ; mais aussi le travail dans les champs et les animaux dont j’aime beaucoup m’occuper. Mes parents sont peintre et aide-soignante. Ce qui m’a amenée ici c’est ma passion du cheval et des animaux en général. Et ça me motive de montrer aux gens qu’une fille a toute sa place à la ferme et avec les machines. »

Élodie, certificat de spécialisation tracteurs et machines agricoles

« Au lycée, je me suis engagée comme éco responsable. Ça s’adresse à tout le monde. S’il n’y a qu’une partie de la population qui essaie de changer les choses, ça ne marchera pas. On travaille sur des projets : l’année dernière c’était les cosmétiques, cette année c’est l’alimentation. Les lycées agricoles, ce n’est pas que l’agriculture. »

Alice, seconde générale et technologique

« Quand je suis arrivé, je ne me sentais pas super à l’aise dans le lycée, je ne m’entendais pas bien avec ma classe. L’ancrochage, c’est fait par le lycée pour les élèves qui n’ont pas confiance en eux. On fait de l’art thérapie, des neurosciences… et avec le groupe de parole, ça m’a appris à m’ouvrir aux autres. Maintenant je m’implique dans plein de clubs et je m’entends bien avec ma classe. On s’entraide pour les devoirs. J’ai trouvé ma voie : je veux être infirmier militaire. »

Brian, seconde professionnelle

Voir aussi