De l'encre produite par des bactéries
Pili
En 2012, un projet original germe dans la tête de Marie Sarah Adenis, designer, et Thomas Landrain, biologiste : fabriquer un stylo autonome, qui se rechargerait tout seul grâce à des bactéries ! Seule condition à remplir : nourrir les bactéries de sucre, afin qu'elles continuent à produire un colorant.

En 2015, la start-up Pili voit le jour avec l’arrivée de Jérémie Blache, diplômé de la Toulouse Business School, et son associé Guillaume Boissonnat, docteur en chimie organique.

Retour aux colorants naturels

Une encre produite par les bactéries… Partagée au départ au public via un atelier pour enfants, cette innovation rencontre un tel succès que les co-fondateurs décident de lui donner une réalité écologique, car c’est à grande échelle que cette nouvelle technologie fera la différence. En effet, le recyclage du papier devient plus complexe s'il contient de l'encre… Il faut en premier lieu désencrer la matière, et recourir à des solvants chimiques. Depuis des décennies, les colorants sont obtenus à 99% à partir de la pétrochimie.

Alors pourquoi ne pas créer une encre sans matières chimiques ? Les cofondateurs établissent un partenariat avec l'Inra et Toulouse White Biotechnology. Plusieurs bactéries sont passées au crible avant de trouver un micro-organisme très productif. L'entreprise Pili met ainsi au point une encre bleue 100% biosourcée.

Des jeans colorés par les bactéries

Le procédé de transformation dure une semaine. Les bactéries sont mises en culture pour qu'elles fermentent. Ensuite, il suffit de séparer les micro organismes du colorant qu'elles ont produit par extraction mécanique.

La start-up demeure encore en phase de test mais les premiers résultats sont prometteurs. En 2016, elle remporte le concours Circular Challenge, lancé par Ecofolio (désormais rattaché à CITEO), un organisme en charge du recyclage des papiers et des cartons.

Textile, imprimerie… les débouchés sont vastes ! À terme, les jeans pourraient être colorés grâce aux pigments produits par les bactéries. L'entreprise travaille à étoffer sa palette de couleurs. La commercialisation devrait débuter d’ici à 3 ans.

Plus d'informations sur Pili.

 

Voir aussi