Apprentissage et formation tout au long de sa vie
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr

L'apprentissage, une voie de formation d'avenir dans l'enseignement agricole

L’apprentissage est une voie intéressante pour les jeunes de moins de 30 ans. Voie de formation rémunérée, elle permet une poursuite d’études et offre des aides au permis de conduire et à la mobilité. Elle présente un très bon taux d'insertion professionnelle et de poursuite d'études.

L'apprentissage dans l'enseignement agricole représente 8% des effectifs nationaux d'apprentis. Afin d'être en capacité d'accueillir plus d'apprentis, les CFA agricoles et agroalimentaires évoluent pour apporter une offre adaptée en répondant aux enjeux du monde professionnel : qualité, agilité, individualisation, performance.

Poursuivre des études dans l’enseignement supérieur agricole sous statut d’apprenti

En BTSA, un étudiant sur trois suit sa formation par la voie de l’apprentissage. Les cycles d’ingénieur comptent 15% d’apprentis. Les écoles d’ingénieurs dispensent des formations par la voie de l’apprentissage dans diverses spécialités : agronomie, agroalimentaire, alimentation et santé, horticulture, paysage… 214 places ont été ouvertes dans le cadre de la session 2019 du concours d’accès aux écoles publiques d’ingénieur.

Les effectifs d’apprentis ne cessent d’augmenter et l’insertion professionnelle des diplômés est rapide : six mois après la sortie de l’école, neuf sur dix sont en emploi.

Dans le secteur du paysage, l’École nationale supérieure de paysage de Versailles forme aussi des paysagistes par apprentissage.

Voir aussi