Après les fêtes... place à la galette !
06/01/2020
Cheick Saidou / agriculture.gouv.fr
Après le chapon, les fruits de mer ou la bûche... Petite histoire de la galette des Rois, consommée traditionnellement le jour de l’Épiphanie, le 6 janvier.

La tradition veut que la galette soit l’occasion de tirer les rois à l’Épiphanie. Celui ou celle qui trouve la fève dans une galette découpée en parts égales est désigné roi ou reine.

Les origines de la galette

La galette des rois est reliée depuis des décennies à la fête chrétienne de l’Épiphanie, célébrée le 6 janvier. C’est l’occasion de « tirer les rois ». Mais comme beaucoup de fêtes religieuses, la galette des rois découle à l’origine d’un rite bien païen. Ce n’est que plus tard qu’elle devint une tradition culinaire, le jour de l’arrivée des Rois Mages.

Les premières traces remontent à l’Antiquité romaine : les romains utilisaient des fèves blanches ou noires, durant les saturnales de début janvier, pour élire l’esclave « roi d’un jour ». Sous l’Ancien Régime, la galette, plus communément appelée gâteau des rois, tombait en pleine période des redevances féodales. Il était d’usage d’en offrir une à son seigneur.

Ce n’est qu’en 1801, que le concordat fixe la date de l’Épiphanie au 6 janvier. La tradition de la galette s’installe ainsi durablement en France. Au moment de la Révolution française, on tente de la supprimer - on ne devait alors plus parler de roi - mais cette tentative se solde par un échec.

Les premières galettes étaient modestes. Il s’agissait plutôt d’une galette de pain. Désormais, il existe deux sortes de galettes.

  • dans le Nord de la France, c’est une galette feuilletée très souvent fourrée à la frangipane, la fameuse galette de Pithivier. Sa forme ronde qui représente le soleil symbolise le retour à la lumière, après les longs mois d’hiver.
  • dans le Sud, la tradition veut que la galette prenne la forme d’une brioche ou d’un gâteau rond, le plus souvent fourrée aux fruits confits !

La galette à travers la France

S’il existe différentes formes de galettes en France, elles partagent toutes ces deux points en commun : la fève et la couronne.
  • la galette des rois traditionnelle (ou Phitiviers) : fourrée à la frangipane, elle reste la préférée des Français,
  • la galette de Besançon ou galette comtoise : composée simplement d’une pâte et de sucre,
  • le gâteau des rois : brioche en forme de couronne comme une galette fourrée de fruits confits.

Voir aussi