Le cresson
Cheick Saidou / agriculture.gouv.fr
Autrefois consommé sauvage, le cresson est aujourd’hui cultivé en petite quantité dans la moitié nord de la France. La région Île-de-France est très réputée pour son cresson : Méréville, en Essonne, est d’ailleurs surnommée la capitale du cresson. Cultivée depuis trois siècles en France, cette variété de salade se consomme cru ou cuit.

Sa pleine saison est le mois de décembre. En France, il existe deux variétés principales :

  • le cresson alénois, qui se consomme en jeunes pousses. On peut notamment le consommer sous forme de condiment.
  • le cresson de fontaine, qui se consomme à maturité. Sa saveur est plus piquante et ses feuilles vert foncé.

Achat, conservation et préparation

Sur les étals, préférer les bottes de cresson qui présentent une couleur intense, gage de fraîcheur. Attention, ce produit délicat se consomme dans les 24 à 48h après l'achat au maximum, s'il a été conservé dans le bac à légumes du réfrigérateur. Pour bien laver les bottes de cresson, il est recommandé de tremper les feuilles dans de l'eau contenant quelques gouttes de vinaigre blanc.

La production de cresson

L’Île-de-France est la première région productrice de cresson. L'Essonne est le premier département producteur. La production très délicate du cresson explique le chiffre peu élevé des exploitations. 3 845 tonnes ont été récoltées en 2019 (source : Agreste).

Voir aussi