#SIA2019 : l’enseignement agricole participe aux jurys du Concours général agricole
Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr
Du 23 février au 3 mars, comme lors de chaque Salon international de l'agriculture, plus de 8 000 jurés ont participé aux finales du Concours général agricole. Avec ses 35 catégories, celui-ci récompense les meilleurs produits et vins français. Pour la troisième fois consécutive, plus de 200 jeunes issus de l'enseignement agricole, tous formés à la dégustation, ont fait partie des jurys.

Depuis 1964, les finales Concours général agricole se déroulent et distinguent l’excellence française pendant le Salon international de l’agriculture. Vins, miels, huîtres, charcuteries… se disputent le macaron à la feuille de chêne.

À cette occasion, des jurys permettant de départager les produits, les vins, ou encore les animaux, sont formés. Le Concours général agricole a fait le choix d’y inclure des professionnels de chaque catégorie, tout en prenant en compte le ressenti des consommateurs.

Des mises en situation stimulantes pour les professionnels de demain

En plus des consommateurs avertis qui prennent place dans les jurys, des lycéens et des étudiants sont aussi de la partie. Grâce à une collaboration entre le Concours général agricole et la Direction générale de l'enseignement et de la recherche (DGER) du ministère de l'Agriculture et de l’Alimentation, des établissements de l’enseignement agricole participent aux finales.
Les 200 élèves concernés par ce dispositif ont reçu une formation gratuite en complément des enseignements donnés par les équipes enseignantes. Les élèves ont été éduqués à l’analyse sensorielle en situation de concours afin qu’ils puissent :

  • affiner leurs perceptions sensorielles ;
  • acquérir un vocabulaire commun ;
  • se familiariser avec la grille d’évaluation.

8 nouveaux établissements participants

Pour l’édition 2019, ce sont 15 classes, provenant de 13 lycées, qui feront partie des jurés. Ce sont donc plus de 30 enseignants et 200 étudiants qui ont reçu une formation à la dégustation.
Deux fois plus nombreux qu’en 2018, ils sont issus des établissements suivants :

  • École nationale vétérinaire, agroalimentaire et de l'alimentation (ONIRIS) à Nantes
  • EPLEFPA Auxerre
  • LEGTA Laval
  • ENIL Saint Lô
  • ENIL Surgères
  • ENIL Marmirolle
  • LEGTA La Bretonnière
  • EPLEFPA Rouffach – Wintzenheim
  • LEPLEFPA Périgueux
  • EPLFPA Marmilhat
  • Centre européen des professions culinaires (CEPROC)

Vivre l'expérience du salon

Ces nouveaux « consommateurs avertis » prendront part aux catégories : Produits laitiers, Charcuteries, Cidres et Poirés, Viande bovins, Vins, Palmipèdes gras.
Répartis aux différentes tables en fonction des catégories, ils devront échanger avec des professionnels et/ou d'autres consommateurs sur l'appréciation d'un produit afin de le distinguer (ou pas). L'occasion, pour eux, de découvrir cette ambiance si particulière du Concours général agricole… et pour l'institution, qui fêtera bientôt ses 150 ans, de rajeunir ses jurys !

SUPAGRO Montpellier participe dès les phase de pré-sélection !

Ayant déjà acquis les principes de dégustation en situation de concours, les élèves en 2e année du Diplôme National Œnologue ont pris part au Concours général agricole dès les jurys de pré-sélection. En janvier 2019, ils ont sélectionné les produits retenus dans la région Occitanie.