Retrouver sa dignité alimentaire : le projet de Terres de Lorraine
Sophie Hege / Pays Terres de Lorraine

Depuis 2016, « Terres de Lorraine », un territoire de quatre communautés de communes, multiplie les initiatives locales pour permettre aux personnes démunies de se réapproprier leur alimentation, dans le cadre du Projet alimentaire territorial (PAT) « Sud 54 ». Si certains projets encore expérimentaux ont dû s'interrompre ou ont été retardés le temps de la crise du Covid-19, ils portent en eux de nombreuses pistes d'actions. Ces projets associent les producteurs du territoire, les chambres d'agriculture, des associations et les collectivités locales.

Dignité alimentaire

« Le projet « Se nourrir lorsqu’on est pauvre - une démarche territoriale pour un accès digne et durable à une alimentation de qualité » a été établi avec l'association ATD Quart monde », explique Peggy Dangelser, chargée de mission Leader à Terres de Lorraine. « Nous avons développé ce programme autour de plusieurs questions : comment se nourrir de manière locale et durable lorsqu'on a très peu de revenus, les circuits courts sont-ils accessibles à tous les porte-monnaie ? ». Terres de Lorraine a élaboré une charte, basée sur le fait que les bénéficiaires de l'aide alimentaire sont des acteurs à part entière du programme et participent aux réunions.

Achats groupés auprès des producteurs locaux

« D'autres questionnements au niveau du territoire sont apparus pour permettre un accès à une alimentation digne, durable et locale. Nous avons mis en place un groupement de commande avec des producteurs locaux. Après plusieurs mois d'expérimentations ponctuelles, l'association « Emplette et Cagettes » est née à Toul (Meurthe-et-Moselle) », précise Sophie Hégé, chargée de projets alimentaires Terres de Lorraine. « Une fois par mois, les 70 adhérents peuvent commander de petites ou plus grandes quantités selon leurs besoins et leur équipement en électro-ménager. Nous collaborons avec six agriculteurs locaux qui produisent des fruits et légumes. Ils ont trouvé un juste équilibre pour proposer des prix bas, tout en maintenant leur stabilité économique ».

Les jardins nourriciers

«  Cette expérimentation est menée auprès de neuf foyers de Moselle et Madon depuis un an. Les adhérents cultivent 2 000 m² de jardins, implantés sur des jardins ouvriers grâce à des semences et des plans donnés par des producteurs locaux. Certaines personnes avaient des connaissances en matière de potager, d'autres non, c'est grâce à l'entraide que les foyers ont pu récolter les fruits de leur travail ».

Une pièce de théâtre autour de l'expérience de la précarité alimentaire, un observatoire d'accès à une alimentation locale, saine et durable, ou encore une association « Grain de sel » pour coordonner les associations d'aide alimentaire à Toul... Le territoire « Terres de Lorraine » fourmille de projets dont les premiers fruits sont encourageants, et qui devraient encore se développer dans les prochains mois.

À propos de « Terres de Lorraine »

« Terres de Lorraine » fait partie du Projet alimentaire territorial « Sud 54 », coordonné par le Département de Meurthe et Moselle. Certaines actions sont financées par le programme européen LEADER.

Le projet «  Se nourrir lorsqu’on est pauvre - une démarche territoriale pour un accès digne et durable à une alimentation de qualité  » est lauréat du Programme national pour l'alimentation 2018-2019 du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation.

Pour plus d'informations, consulter le site de la DRAAF Grand Est.