Rentrée 2019 : les faits marquants dans l'enseignement supérieur
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr

Parcoursup : les nouveautés 2019 pour l’enseignement agricole

Oniris, École nationale vétérinaire, agroalimentaire et de l'alimentation de Nantes-Atlantique, a ouvert en 2019 un accès post-bac en partenariat avec Agrocampus Ouest, pour un cycle préparatoire à sa formation d’ingénieur en agroalimentaire, afin d’amplifier la diversification de ses voies de recrutement.

Les écoles privées d’ingénieurs du réseau France Agro3 (ISA de Lille, ESA d’Angers, ISARA-Lyon et EI Purpan) ont rejoint Parcoursup.

Enfin, les certificats de spécialisation, formations post-bac par apprentissage en un an, ont également fait leur entrée dans Parcoursup.

Lancement d’un appel à projets « devenir ingénieur ou vétérinaire avec un BTSA »

L'objectif : inciter les établissements d’enseignement supérieur et les lycées agricoles à construire des projets de coaching, de soutien, de tutorat, de mentorat afin que les étudiants en BTSA préparent plus massivement et mieux les concours d’entrée dans les écoles d’ingénieurs agronomiques et vétérinaires (voies C et apprentissage du concours agro-véto, recrutement dans les écoles d’ingénieurs sous contrat du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation).

Renforcement de l’enseignement supérieur agronomique français

Le 14 décembre 2018, Frédérique Vidal et Didier Guillaume ont réaffirmé l’importance qu’ils attachent à la mission de l’enseignement supérieur agronomique en matière de soutien aux transitions de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche et de la forêt françaises. Ils confirment leur soutien au projet :

  • d’un établissement « leader » dans les sciences et industries du vivant et de l’environnement, AgroParisTech, membre d’une université de premier rang international, l’Université Paris-Saclay ;
  • et d’un établissement « leader » sur les questions d’agriculture, alimentation et environnement, composé d’écoles fortement ancrées dans les territoires et en lien avec les filières, issu du rapprochement de Montpellier SupAgro et Agrocampus Ouest. Il aura aussi un rôle majeur à jouer dans la transformation de l’agriculture et de l’alimentation en apportant son appui à l’enseignement technique agricole.

Ces établissements offriront ainsi à leurs étudiants une large palette de formations au service des différents modèles agricoles et alimentaires, en lien avec l’enseignement technique et les territoires.
 

Chiffres clés Parcoursup 2019 pour l'enseignement supérieur agricole

  • 1 067 formations ;
  • 86% en BTSA ;
  • 51% en apprentissage ;
  • Plus de 145 000 vœux enregistrés pour des formations de l’enseignement agricole.

Source : Parcoursup, MESRI, au 7 juin 2019

Voir aussi