Une chaire au service de l’agroéquipement à AgroSup Dijon
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr
En préparation depuis 2017, la Chaire Tech Agro Sup d’AgroSup Dijon a été lancée en mars 2019. Véritable lieu d'échanges et de rencontres, cette chaire permet une étroite collaboration entre les acteurs et les futurs acteurs de la filière agroéquipement. Un outil important pour tisser des liens, mais aussi pour répondre aux nouveaux besoins entre l’établissement d’enseignement supérieur, ses étudiants et les entreprises.

AgroSup Dijon est le seul établissement public d’enseignement supérieur à être doté d’enseignants-chercheurs offrant une spécialisation autour de l’agroéquipement et des technologies innovantes au service de l'agriculture de précision. Transition agro-écologique, numérique… Les défis auxquels doit répondre l'agroéquipement sont nombreux.

Une chaire est un dispositif par lequel des établissements d’enseignement s’associent à des partenaires du monde socio-économique pour porter des actions d’intérêt commun en lien avec la formation, la recherche et le transfert de savoir.

Des équipements en constante évolution

L’agroéquipement concerne l’outillage au service des intervenants sur le milieu naturel. La possession d’un tracteur s’est généralisée sur la quasi-totalité des exploitations. Cet équipement central à l’agriculture est en constante évolution, marquée par l'apparition de nouvelles technologies. Il s’accompagne d’une multitude d’autres outils : moissonneuses-batteuses, drones, ensileuses, chargeurs, récolteuses, besoins en irrigation… Chaque filière dispose de ses propres spécificités et de ses propres besoins.    

Pour offrir des innovations constantes, AgroSup Dijon a créé la chaire d’entreprise « Tech Agro Sup », en collaboration avec les professionnels du secteur.

Une chaire au service de l'innovation, un atout pour les étudiants

La chaire d'AgroSup Dijon offre une collaboration étroite entre les futurs ingénieurs, les enseignants-chercheurs et les entreprises du secteur. Véritable lieu d’échanges et de diffusion des connaissances, elle permet à ces (futurs) spécialistes de répondre aux problématiques quotidiennes des exploitants.

Dans un même temps, l’établissement d’enseignement supérieur dijonnais a fait le choix de réorienter la formation de ses futurs ingénieurs en agroéquipement. Au sein de la nouvelle offre de formation, la dimension internationale est renforcée pour faire rayonner la filière, ses activités et ses métiers, et attirer des jeunes - français ou étrangers - vers ce secteur. L'usage des derniers outils numériques est également renforcé.

L’agroéquipement, un secteur dynamique !

230 établissements de l’enseignement agricole proposent des formations secondaires et/ou supérieures dans l’agroéquipement. Recherche et développement, fabrication, vente et utilisation… les possibilités sont nombreuses ! On dénombre pourtant, chaque année, 4 000 emplois non pourvus.