Quand le marron se nappe de glace
Sabaton Barret
Parmi les incontournables confiseries des tables de fêtes figure le marron glacé, un fruit d'hiver que l'on cultive surtout en Ardèche et en Corse. Plus de 9 000 tonnes de châtaignes ont été produites en France en 2016.

Selon la légende, Louis XIV raffolait de pâtisserie. Un jour, un confiturier mit au point une confiture de marron, puis réussit à obtenir un marron glacé. Il faut cependant attendre le XIXe siècle pour que le marron glacé entre dans l'ère industrielle. Clément Faugier y lance la première entreprise de Marrons glacés en Ardèche.

Si la production française de marron n’a cessé de baisser depuis le XIXe siècle, elle reprend progressivement son essor dans ses régions traditionnelles : la Corse et l’Ardèche. La châtaigne d’Ardèche et la farine de châtaigne Corse ont obtenu toutes deux une AOC (appellation d’origine contrôlée) en 2006 et l'AOP (appellation d’origine protégée) respectivement en 2014 et 2010.

 

Marron, châtaigne : quelle différence ?

Châtaigne et marron sont deux termes qui désignent le même fruit issu du châtaigner. Dans le langage courant, on a tendance à utiliser, à mauvais escient, le terme de marron pour les produits transformés.
La différence entre ces deux fruits : leur enveloppe. Les fruits cloisonnés sont des châtaignes.

Voir aussi