Les produits d’Auvergne-Rhône-Alpes, de l’entrée au dessert !
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr
Née de la fusion de deux régions, l’Auvergne-Rhône-Alpes abrite désormais plus d’une centaine de produits labellisés. 116 000 actifs agricoles participent à leur production. De l’entrée au dessert, voyage entre les Alpes et l’Allier, en passant par l’Auvergne…

Avec sa production de 200 millions de litres de lait par an, la région Auvergne-Rhône-Alpes propose une multitude de produits laitiers, mais pas que ! 62 500 exploitations élaborent différents produits pour ravir les papilles de l'entrée au dessert.

Amuse-bouches : de la Drôme à la Bresse

Crédit ci-après
Les olives noires de Nyons AOP, mûries sur l’arbre, permettent une belle entrée en matière. Avec son aspect finement ridée, la variété « tanche » offre un goût très fruité.

Pour les accompagner, l’AOP Beurre de Bresse répond à l’appel, avec sa couleur jaune due à la flore des prairies. Fabriqué en baratte traditionnelle, il est facile à tartiner et connu pour sa tenue en cuisson.

L'entrée au cœur de l'Auvergne

Crédits ci-joints
Servies en salade, les lentilles du Puy AOP peuvent être accompagnées de Jambon d’Auvergne IGP. Cultivée depuis le XIe siècle, cette lentille verte marbrée de bleu dispose de nombreux atouts, comme la fixation de l’azote dans les sols. Les 87 communes concernées par la zone d’appellation l’utilisent volontiers dans leur assolement.

Le Jambon d’Auvergne IGP, uniquement salé au sel sec et affiné pendant huit mois minimum, offre un goût noisette légèrement aillé. Les huit entreprises qui le fabriquent sélectionnent avec attention la matière première utilisée.

Plat de résistance : un territoire d'élevage

Panier de saison - Les fruits et les légumes de mars
Et pour le plat de résistance ? Direction la Drôme et ses agneaux de Sisteron IGP. Élevés entre 70 et 150 jours, ils offrent une viande claire, légèrement rosée. Seules les races ovines Mérinos d’Arles, Mourérous ou Préalpes du Sud sont retenues.

Bouillis, poêlés ou en gratin, les cardons servent d’accompagnement. Ce légume ancien, intensément produit en Europe pendant le Moyen-Âge, a vu sa production se concentrer en Rhône-Alpes.

Plus de 20 fromages AOP...

Pour composer le plateau de fromages, l'Auvergne-Rhône-Alpes présente une multitude de possibilités, avec plus d’une vingtaine de produits labellisés. Pourquoi pas l’AOP Fourme de Montbrison ? Avec sa croûte orangée, ce fromage au lait de vache livre une pâte persillée bleue claire à la découpe. Fabriqué sur les monts du Forez (Loire), il est exclusivement affiné sur de l’épicéa. Depuis 2018, l’AOP Fourme de Montbrison est inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco.

Pour le fromage de chèvre, (re)découvrez l’AOP Charolais ! Bien que son nom porte à confusion, il s’agit bien d’un fromage de chèvre, offrant une pâte couleur crème.

Découverte du patrimoine sucré savoyard !

Et pour le dessert ? L'Auvergne-Rhône-Alpes offre une multitude de pâtisseries. Spécialité lyonnaise, la tarte aux pralines roses est un incontournable de la région. Sa pâte brisée fine est recouverte d’amandes enrobées de sucre coloré.

Connue pour ses fromages, la Savoie possède aussi sa spécialité sucrée : le gâteau de Savoie. Inventé en 1358 à Chambéry, il a été conçu pour avoir une consistance légère et plaire à l’Empereur Charles IV. Son secret ? Un zeste d’agrume.

(Source : Auvergne-Rhône-Alpes) 

Voir aussi