La prise en compte du bien-être animal dans l'enseignement agricole
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr
Les écoles d’enseignement supérieur agricole prennent en compte la stratégie sur le bien-être animal 2016-2020 du ministère en charge de l’Agriculture et de l'Alimentation.

Dans les écoles nationales vétérinaires, la recherche s’appuie sur une approche globale de la santé One health et vise dans ce cadre à proposer et garantir à l’animal un environnement respectueux de son bien-être.

La chaire partenariale bien-être animal à VetAgro sup, avec le bureau de la protection animale de la direction générale de l’alimentation, vient en appui depuis sa création en 2018 au centre national de référence (CNR) bien-être animal, pour la mise en place de formations. Cette chaire contribue à la production et au transfert de connaissances scientifiques, à la formation et à la création d’outils de formation et à favoriser les échanges afin de sensibiliser l’ensemble des acteurs du bien-être animal.

Oniris et Agrocampus Ouest participent au Laboratoire d’Innovation Territorial Ouesterel. Le bien-être animal y a toute sa place puisque ce dispositif a pour ambition de proposer de nouveaux modèles d’élevage, de transport et d’abattage respectueux des animaux. Il concerne donc l’ensemble du continuum recherche-formation-
innovation-transfert et associe tous les acteurs concernés : élus, filières, associations…

Ce dispositif permettra de créer des liens entre élevage et société par l’amélioration du bien-être animal sur toute la chaîne de valeurs et ainsi de répondre à la demande sociétale. Actif sur l’ouest de la France, ce modèle a vocation à essaimer sur l’ensemble du territoire.

Voir aussi