Dossier de presse - La stratégie nationale protéines végétales
01/12/2020
Dossier

La stratégie nationale pour les protéines est le fruit d’un travail conjoint, mené pendant près d’une année, avec plus de 350 acteurs divers. Il a permis d’aboutir à des propositions rassemblées en une stratégie nationale sur dix ans en faveur des protéines végétales.

La crise sanitaire actuelle a renforcé la pertinence de cette concertation, en révélant la vulnérabilité de nos systèmes alimentaires causée notamment par la forte dépendance de l’agriculture française à des intrants importés de pays tiers.

Un plan axé autour de 3 priorités à deux ans est d’ores et déjà engagé et financé via le plan France Relance pour :

  • Réduire notre dépendance aux importations de matières riches en protéines, notamment le soja importé de pays tiers ;
  • Améliorer l’autonomie alimentaire des élevages, à l’échelle des exploitations, des territoires et des filières ;
  • Développer une offre de produits locaux en matière de légumes secs (lentilles, pois chiche,haricots, fèves etc.).

« La France est la première puissance agricole en Europe. Et pourtant notre dépendance aux importations demeure trop importante. Ma priorité est claire : nous devons impérativement regagner en souveraineté agroalimentaire, et cela ne peut se faire sans le développement d’une production française de protéines végétales. Initiée par le président de la République, la stratégie nationale pour le développement des protéines végétales répond à cet enjeu majeur et est dotée de plus de 100 millions d’euros  pour amorcer sa mise en œuvre. » Julien Denormandie

À télécharger

Dossier de presse - La stratégie nationale protéines végétales (PDF, 3.08 Mo)