Conseil "Agriculture et pêche" du 17 janvier 2022
Union Européenne
17/01/2022
Communiqué

Agriculture

Priorités de la présidence française

Julien Denormandie, ministre français de l'agriculture et de l'alimentation, a présenté les priorités de la présidence dans le domaine de l'agriculture et de la pêche. Il s'agit notamment, d’une part, de la réciprocité des normes, soit le respect par les produits agroalimentaires importés dans l’union européen des standards européens de production environnementaux et sanitaires par l'intermédiaire principalement de « mesures miroirs », cette réciprocité concernant notamment l’usage durable des produits phytopharmaceutiques et, d’autre part, de l'agriculture bas carbone, notamment la séquestration du carbone dans les sols agricoles.

La présidence aura également pour objectif de faire progresser les travaux sur l’examen des programmes stratégiques nationaux dans le cadre de l’exercice de transparence sur la réforme de la PAC, la proposition de règlement relatif aux statistiques sur les intrants et les produits agricoles, sur la révision de la législation européenne relative aux indications géographiques, sur le règlement relatif à la lutte contre la déforestation importée, et sur la révision de la politique de promotion des produits agricoles de l'Union.

Dans le domaine de la pêche, la présidence concentrera ses efforts sur la révision du règlement relatif au contrôle des pêches. Elle proposera également un débat politique sur la politique commune de la pêche et sa mise en œuvre.

julien denormandie PFUE 17 janvier 2022
Union européenne

« De tous les points de vue – économique, alimentaire, environnemental,... – il n’est pas cohérent que le marché européen importe des produits qui ne respectent pas les normes que l’Union européenne impose à ses propres productions.. Agir pour cette réciprocité des normes est un travail considérable et c’est la priorité des priorités pour cette Présidence française ».

— Julien Denormandie, ministre français de l'agriculture et de l'alimentation

Questions agricoles liées au commerce

Les ministres ont procédé à un échange de vues sur les questions agricoles liées au commerce. La discussion a porté notamment sur la performance des exportations agroalimentaires de l'UE, les relations commerciales avec le Royaume-Uni, et les derniers développements intervenus dans les négociations sur l'agriculture au sein de l'OMC en vue de la 12e Conférence ministérielle de l'OMC. La délégation polonaise a fourni des informations sur effets négatifs potentiels de l’embargo imposé par la Biélorussie sur les exportations de l’UE d’un certain nombre de produits agroalimentaires, dont des pommes.

Situation du marché

Sur la base d'informations communiquées par la Commission et les États membres, les ministres ont eu un échange de vues sur la situation du marché des produits agricoles. Bien que le secteur agroalimentaire de l'UE ait obtenu de bons résultats dans l'ensemble, les États membres ont mis en avant un certain nombre de préoccupations, en particulier l'incidence sur l'agriculture de l'augmentation des coûts de l'énergie, des intrants et des aliments pour animaux. La délégation tchèque a fourni des informations sur les problèmes auxquels est confronté le secteur de la viande porcine en Europe, point qui fait suite à des points similaires évoqués lors de Conseils précédents, et a été soutenu par de nombreuses délégations. Parmi les autres sujets abordés figuraient les maladies vétérinaires, telles que la peste porcine africaine et l’influenza aviaire hautement pathogène, ainsi que les développements au niveau international.

Autres points à l'ordre du jour

Communication sur les cycles de carbone durables

La Commission a présenté aux ministres un exposé sur la communication concernant les cycles de carbone durables, qui ouvre la voie à des actions futures visant à accompagner les actions volontaristes des agriculteurs sur l'absorption du carbone de l'atmosphère et à diminuer la concentration atmosphérique de CO2. Les ministres ont dans l'ensemble accueilli favorablement la communication et plusieurs d'entre eux ont pris la parole pour faire part de leurs réactions. Parmi les points soulevés au cours du débat figuraient la nécessité de garantir la sécurité alimentaire (ce qui est le principal objectif de la politique agricole), d'éviter toute contradiction avec d'autres politiques de l'UE (telles que la PAC), et de tenir compte des spécificités de chaque État membre. La présidence a proposé d'adopter des conclusions du Conseil sur les aspects agricoles de la communication.

Autres points divers

Au cours de la réunion, les ministres ont reçu des informations de la Commission sur la récente conférence de haut niveau intitulée "Le bien-être animal dans l'UE, aujourd'hui et demain".

Conférence de haut niveau "Le bien-être animal dans l'UE, aujourd'hui et demain" – informations communiquées par la Commission

 

Pour en savoir plus, consulter le site du Conseil de l’Union européenne.

Voir aussi