Agriculture et alimentation citoyennes : les lycées agricoles témoignent
01/03/2016
©Pascal Xicluna/Min.Agri.Fr
Manger local et bio à la cantine, développer les circuits courts, réduire le gaspillage alimentaire… Mardi 1er mars 2016, les élèves de lycées agricoles ont donné rendez-vous au public sur le stand du ministère pour présenter des initiatives d’agriculture et d’alimentation citoyennes.

A travers la présentation de 3 projets emblématiques, les jeunes de l’enseignement agricole entendaient sensibiliser le grand public à leurs initiatives en faveur d'une alimentation saine, de qualité, locale, produite dans le respect des équilibres naturels et capable de faire face aux défis de l’agriculture de demain.

A Laval (Mayenne), le lycée agricole met en place un circuit « hyper-court » au sein de l’établissement pour une partie des porcs, du lait et du miel produit par le lycée. L'objectif du projet : Fédérer apprenants, personnels, et centres constitutifs (exploitation, halle agroalimentaire, restauration scolaire) autour de la question de la production locale, grâce à un plan de communication ; impliquer les producteurs locaux afin de leur permettre l’accès à la restauration collective et diffuser l'expérimentation au niveau de la région.

Au sein du lycée privé Provence Verte de Saint Maximin (Var) une légumerie a été construite afin d'approvisionner la restauration collective de la commune de Saint Maximin (écoles, lycées, structures d’accueil) qui sert chaque jour 4 000 repas. Le bâtiment de 300 m2 permet de trier, laver, éplucher et conditionner des légumes en tous genres, majoritairement bio et de fournir aux cantines locales des produits directement utilisables.

En Savoie, le lycée agricole de Reinach est labellisé "éco-responsable". L'équipe de cuisine a mené de nombreuses actions pour réduire la quantité de déchets : réduction de la taille des assiettes, diminution du poids des miches de pain servies... Certains plats non consommés sont donnés à des associations comme " la Cantine Savoyarde", une association qui vient en aide aux plus démunis. Enfin, les déchets organiques alimentent le méthaniseur de l'exploitation du lycée pour produire de l'énergie et des actions de communications sont menées pour sensibiliser les apprenants aux gestes anti-gaspi.

Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, a ensuite procédé à la signature d’une convention avec l’association Passeport Avenir qui mobilise les entreprises (parrainages, ateliers collectifs, soutiens logistiques, insertion professionnelle, etc.) pour favoriser l’accès des jeunes issus de milieux populaires aux filières longues de l’enseignement supérieur agricole.