17e réunion plénière de la commission sur les ressources génétiques pour l’alimentation et l’agriculture de la FAO
IISD/ENB / Kiara Worth
La commission des ressources génétiques pour l’alimentation et l’agriculture (CRGAA) de la FAO s'est réunie du 18 au 22 février 2019. Cette rencontre portait notamment sur la biodiversité, autour de la publication du rapport « l’État mondial de la biodiversité pour l’agriculture et l’alimentation ». Retour sur la 17e réunion plénière...

La commission des ressources génétiques pour l’agriculture et l’alimentation (CRGAA) de la FAO constitue la seule enceinte permanente où les gouvernements peuvent examiner et négocier des questions intéressant particulièrement la biodiversité pour l’alimentation et l’agriculture.

Elle a pour but de parvenir à un consensus international sur les politiques assurant la conservation et l’utilisation durable des ressources génétiques pour l’alimentation et l’agriculture et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation. Ses 178 membres se réunissent tous les deux ans pour dresser le bilan des années écoulées depuis la dernière réunion plénière et ajuster le programme de travail en conséquence.

« État mondial de la biodiversité pour l’agriculture et l’alimentation »

La 17e réunion plénière de la CRGAA a eu lieu à Rome entre le 18 et le 22 février 2019, à laquelle la France a été représentée. Le vendredi 22 février 2019, le rapport sur l’État mondial de la biodiversité pour l’agriculture et l’alimentation a été officiellement présenté par le directeur général de la FAO, et a eu certain écho médiatique.

Ce rapport marque une étape importante pour la FAO. En effet, il étudie l’état de l’ensemble de la biodiversité pour l’alimentation et l’agriculture, c’est-à-dire non seulement les ressources génétiques pour l’alimentation et l’agriculture (champ de recherche traditionnel de la CRGAA, qui comprend les ressources génétiques de plantes, d’animaux, etc.) mais aussi l’ensemble de la biodiversité ordinaire qui y est associée (ex. pollinisateurs, microorganismes du sol, etc.) et les espèces sauvages comestibles. Il présente et reconnaît, également, des approches, comme l’agro-écologie, et des pratiques, comme l’agriculture biologique ou l’agroforesterie, qui sont bénéfiques pour la biodiversité.

Les sujets qui firent le plus débat furent l’accès et le partage des avantages, l'« information de séquençage numérique » (DSI) et les suites données au rapport sur l’État mondial de la biodiversité pour l’agriculture et l’alimentation :

  • Sur la question de l’accès et du partage des avantages, la CRGAA a validé une nouvelle version des éléments relatifs à l’accès et du partage des avantages et a fixé son programme de travail biennal (ex. évaluation des activités de la CRGAA sur la question, enquête sur les législations et politiques existantes en la matière).
  • Pour la DSI, l’enjeu est de déterminer la place des données de séquençages, actuellement largement utilisées dans le domaine de l’agriculture et de l’alimentation (ex. pour la taxonomie, la conservation, la sélection, etc.), dans les dispositifs mondiaux (notamment au sein de la convention de la diversité biologique) et nationaux d’accès et de partage des avantages. La CRGAA a décidé de poursuivre son travail (étude sur des opportunités d’innovations qu’elle offre, des enjeux liés aux moyens nécessaires pour y avoir accès, ainsi que des incidences sur la conservation, l’utilisation durable et le partage des avantages).
  • Concernant les suites à donner au rapport sur l’État mondial de la biodiversité pour l’agriculture et l’alimentation, il a été convenu de revoir, à nouveau, un document présenté lors de cette réunion plénière, en vue de l’adopter en tant que plan d’action mondial pour la biodiversité pour l’alimentation et l’agriculture à la prochaine réunion plénière, en 2021.

La délégation française a, également, participé activement aux événements parallèles organisés en marge de cette réunion de la CRGAA. Le lundi 11 février 2019, lors de l’événement parallèle sur les DSI et les ressources génétiques pour l’alimentation et l’agriculture, le rapport commandé par le secrétariat de la CRGAA aux universités de Canterbury (Nouvelle-Zélande) et Bâle ainsi que le rapport commandé par le ministère de l’Agriculture à la Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB) ont été présentés.

À télécharger

L’état de la biodiversité pour l’alimentation et l’agriculture dans le monde - en bref (PDF, 5.43 Mo)

The state of the world's biodiversity for food and agriculture (PDF, 12.94 Mo)

 

Voir aussi