« Tous en bleu » pour sensibiliser à l’autisme
En France, environ 700 000 personnes souffrent des troubles du spectre de l'autisme à des degrés divers. À l'occasion de la Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme, le bleu est à l’honneur pour ce 2 avril. Une réponse à l’appel « Light It Up Blue » de l’organisation américaine Autism Speaks et d’Autisme France. L’objectif de cette opération colorée ? Sensibiliser à l'autisme.

À l’occasion de la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, le 2 avril, de nombreux monuments symboliques, musées, maisons et autres bâtiments s'illumineront en bleu pendant la nuit. Cette journée, accompagnée de l’opération « Light It Up Blue », lance un mois d’activités et d’événements de sensibilisation partout dans le monde.

Un handicap cognitif

D'après la Haute Autorité de Santé, les troubles du spectre de l’autisme touchent 1% de la population française.

L'autisme est un trouble neuro-développemental qui affecte la maturation du cerveau. Ce n'est donc pas une maladie mentale. On utilise plutôt l'expression « troubles du spectre de l'autisme » car ce handicap revêt des formes très variées, parmi lesquels figurent :

  • les troubles des interactions sociales ;
  • les troubles de la communication verbale et non verbale ;
  • des comportements répétitifs et des intérêts restreints.

Ces troubles se manifestent dès l'enfance et sont plus répandus chez les garçons que chez les filles : ils affectent quatre garçons pour une fille selon les études (Source : association Vaincre l’Autisme).

Un Web-documentaire pour mieux diagnostiquer ?

L’édition 2019 de la Journée internationale de sensibilisation à l’autisme est marquée par le lancement d’un Web-documentaire. À destination des parents et des professionnels de la petite enfance, il propose une aide au repérage et au diagnostic précoce de la maladie.

(Source : Autisme-France)

Voir aussi