Crédit ci-après
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr

01 mars 2019 Info +

#SIA2019 : Jeunes Jurés : remise des prix du Concours des Pratiques Agro-écologiques – Prairies et parcours

Évaluer les pratiques en faveur de l'agro-écologie, cela concerne les futurs professionnels, à commencer par les jeunes de l'enseignement agricole. Le vendredi 1er mars, le grand ring porcin du SIA2019 a accueilli la remise des prix du Concours des pratiques agro-écologiques – Prairies et Parcours, et sa déclinaison, le Concours des Jeunes Jurés des pratiques agro-écologiques. En quoi consiste cette épreuve du Concours Général Agricole ? Découverte.

« Un concours important, un hymne aux bonnes pratiques ». C'est en ces termes que le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation a introduit la remise des Prix générale. C'est Philippe Vinçon, Directeur Général de l'Enseignement et de la Recherche, qui a remis les prix aux jeunes lauréats. Les vainqueurs 2019 sont la classe de 1e CGEA de la MFR des Dronières Cruseilles (74) pour la catégorie enseignement secondaire et la classe de BTS GPN et DATAR du lycée de Neuvic (19) pour la catégorie enseignement supérieur.

En quoi consiste ce concours ?

Les élèves sont mis en situation de jury et assurent localement les rôles d'experts du Concours Général Agricole. Ce concours récompense la qualité de l'évaluation de l'équilibre agro-écologique des parcelles étudiées.
Chaque classe doit visiter au moins deux parcelles appartenant à deux exploitations agricoles volontaires. La ferme du lycée peut constituer une de ces exploitations, mais au moins une autre exploitation doit être mobilisée.

À l'aide de fiches de notation permettant d'évaluer les propriétés agro-écologiques des prairies, les élèves déterminent ensemble la parcelle présentant le meilleur équilibre agro-écologique, puis restituent leur travail aux éleveurs. 

Qui peut y participer ?

Le concours est ouvert à tous les établissements supérieurs d'enseignement agricole, publics et privés. Élèves de 1e, en Bac Pro, mais aussi du supérieur en BTS, IUT... Deux catégories sont proposées : secondaire et supérieur.

L’animation nationale du concours est assurée par l’Institut d’éducation à l’agroenvironnement de Florac, composante de Montpellier SupAgro. Les enseignants de tout le territoire national peuvent suivre une formation leur permettant de comprendre les rouages du concours et d’aborder les bases scientifiques de l’agro-écologie.

Voir aussi