Bien-être animal : valoriser auprès des consommateurs les bonnes pratiques d’élevage
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr

Prenant en compte l’attente sociétale et les nombreux scandales relatifs au bien-être et à la protection animale, le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation a engagé en 2018 un plan d'action prioritaire pour le bien-être animal. L’objectif de ce plan d’action est d’améliorer encore les pratiques d’élevages mais également d’informer les citoyens et consommateurs de façon objective, afin de contribuer à rapprocher urbains et ruraux, producteurs et consommateurs.

Concernant l’information des consommateurs, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Didier Guillaume, annonce la mise en œuvre de l’action 18 qui prévoit « de mettre à la disposition des consommateurs une information objective sur la définition du bien-être animal et sa déclinaison en élevage. Valoriser, par les signes d’identification de la qualité et de l’origine (Bio, Label rouge, AOP/AOC…), les atouts des productions françaises tels que l'élevage en plein air, afin d'amplifier l'approche agro-écologique des filières ».

Dans cette communication auprès des consommateurs, le ministre souhaite que l’attention soit portée sur l’humain, « l’éleveur, le premier responsable des soins apportés à ses animaux »

Par ailleurs, le ministre rappelle que ​« les conditions d’élevage de nos animaux sont parmi les plus exigeantes au monde ».

Voir aussi