Qu’est-ce que le Codex alimentarius ?
Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr
Définir les règles qui régissent le marché alimentaire mondial, c’est la mission du Codex alimentarius. Cet organisme international, rassemble 188 pays à travers le monde. Les délégués de ces pays élaborent ensemble des normes, lignes directrices et codes d’usages internationaux régissant les aliments dans le but de protéger la santé des consommateurs ainsi que d’assurer des pratiques loyales dans le commerce alimentaire.

Créé en 1962, et placé sous la tutelle de l’Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et de l’Organisation mondiale pour la Santé (OMS), le Codex Alimentarius recueille lignes directrices et codes d'usages relatifs à l’alimentation.

Que trouve-t-on au sein du Codex ?

Miel, huile d’olives, crevettes en conserve, framboises surgelées… Une partie conséquente du Codex alimentarius porte sur des produits particuliers. Elle définit ainsi la composition, la qualité nutritionnelle ou encore l’étiquetage de ces produits, qu'ils soient transformés, semi-transformés ou crus.

On trouve aussi des normes plus générales, notamment sur l’hygiène alimentaire, les résidus de pesticides, les inspections…

Chaque norme contient les exigences auxquelles doivent répondre les aliments pour assurer aux consommateurs des produits alimentaires sains et de qualité loyale, présentés et étiquetés de façon correcte.

À quoi ça sert ?

Face à l’augmentation du commerce international des denrées alimentaires, ce code permet de garantir des produits sains et sûrs.

Au-delà de la santé des consommateurs, le Codex Alimentarius assure aussi la loyauté des pratiques commerciales.

Le Codex joue un rôle déterminant dans le règlement des différends commerciaux au niveau international, l'Accord de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) sur l'application des mesures sanitaires et phytosanitaires (Accord SPS) faisant référence aux normes du Codex relatives à la sécurité sanitaire des aliments.

Qui participe à son élaboration ?

La Commission du Codex Alimentarius, avec ses organes subsidiaires, les comités, gère la rédaction et l’actualisation de ce code. Les comités sont répartis en comités s'occupant de produits spécifiques ou questions générales et en comités de coordination régionale.

On dénombre 188 pays membres, ainsi qu’une organisation : l’Union européenne. Ces membres peuvent proposer des thématiques sur lesquelles une norme sera élaborée.

Les consommateurs prennent aussi pleinement part au Codex, puisqu’ils y sont représentés. Ils sont accompagnés d’organisations non-gouvernementales (ONG).

Le saviez-vous ?

Depuis 2015, la Commission du Codex alimentarius prend part à l’Agenda 2030 pour le Développement Durable. Il travaille principalement sur 3 objectifs, comme :

  • l’éradication de la faim ;
  • la fin de la pauvreté dans le secteur agricole ;
  • la lutte contre le gaspillage alimentaire.