31 juillet 2018 Info +

Ô'Poisson, la poissonnerie 2.0

Se faire livrer en deux clics des produits de la mer à domicile ? Rien d'étonnant pour la poissonnerie en ligne Ô'Poisson qui, depuis 3 ans, envoie des colis de poissons frais, coquillages, crustacés et conserves artisanales dans toute la France. Une histoire de famille – et de course contre la montre – qui nous emmène des côtes du Grand Ouest jusqu'à votre boîte aux lettres !

Du clic sur la tablette depuis le canapé du salon ou de la remontée d'un filet en pleine nuit sur un chalutier, difficile de dire à quel moment débute vraiment notre aventure… Une chose est sûre : le poisson arrivera ultra-frais au domicile du client, pas plus de 24h après sa pêche.

Caroline Hennequin

Sur le site de Ô'Poisson, véritable poissonnerie virtuelle, on peut composer son panier de la mer en quelques clics. Tout est indiqué : le poids, le prix et les transformations possibles. Et ici, pas de surgelé, mais uniquement des produits locaux et de saison, des arrivages journaliers en direct de criées bretonnes et vendéennes. « 98 % de nos produits référencés proviennent de la pêche locale française », précise Caroline Hennequin, notre web-poissonnière. Petite-fille des créateurs des poissonneries et de la conserverie éponyme, à l'Île d'Yeu, elle a co-fondé Ô'Poisson en mai 2014 avec deux cousins et une idée en tête : dynamiser la filière.

Pascal Hennequin

Au moment où Caroline fait le point sur les commandes passées en ligne depuis les quatre coins de la France, le poisson n'a même pas encore été pêché ! Elle se tourne alors vers ses partenaires mareyeurs, qui achète le poisson tous les matins. Son fournisseur principal se trouve aux Sables-d'Olonne, où Ô'Poisson, après 3 ans passés en banlieue nantaise, vient justement de jeter l'ancre « pour être au plus proche des pêcheurs ». Dans la famille Hennequin, entrent alors en scène le père de Caroline, Pascal, et son cousin, Benjamin, mareyeurs à la criée sablaise : ils fournissent 80% du stock de la poissonnerie en ligne.

Benjamin Hennequin

Dès l'arrivée du poisson à l'atelier, vers 6h30, l'équipe se met au travail. C'est le domaine de Maxime Le Bouffo, cousin éloigné et poissonnier de métier. Vidés, écaillés, entiers, en pavés, en filets, en brochettes… les poissons sont préparés en fonction des commandes avant d'être mis sous vide. À midi, il est temps de confectionner les colis réfrigérés qui seront livrés en moins de 24h partout en France via Chronofresh, filiale du groupe Chronopost. « Malgré la dimension digitale de notre activité, Ô'Poisson est un commerce de proximité. En fait, nous faisons le même métier que nos parents, mais sur Internet ! », conclue Caroline.

© Michael Meniane (pour les 3 photos ci-dessus)

Voir aussi