Notes et études socio-économiques n° 44

Le premier article, signé par Christine Roguet, Charline Marion, Pascale Magdelaine et Anne-Charlotte Dockes, présente les démarches développées par les filières animales, en France, au-delà des signes de qualité traditionnels, pour répondre aux nouvelles exigences des consommateurs en matière de bien-être animal. Un article d'Ariane Alberghini, Florence Brunet, Justine Lehrmann et Clémence Petit résume ensuite les principaux résultats d'une étude portant sur le système français de choix des denrées distribuées dans le cadre de l'aide alimentaire, et provenant de la mobilisation du Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD). Le dernier article, rédigé par Raphaël Beaujeu, Charlotte Emlinger, Jared Greenville et Marie-Agnès Jouanjean, est éloigné des questions d'alimentation ; il analyse les liens entre la participation des pays au commerce international et l'emploi, notamment dans les secteurs agricole et agroalimentaire.

Téléchargez l'ensemble de ce numéro en texte intégral (PDF, 3.77 Mo)

Notes et études socio-économiques est une revue technique à comité de rédaction qui se donne pour objectifs de valoriser des travaux conduits en interne ou des études commanditées par le ministère, mais également de participer au débat d'idées en relayant des contributions d'experts extérieurs.

Les démarches mises en œuvre par les filières animales en France en réponse aux attentes sociétales en termes de bien-être animal : typologie et perspectives (PDF, 1.35 Mo)

Cet article analyse les démarches mises en œuvre par les filières animales en France en réponse aux attentes sociétales, en termes de bien-être animal en particulier, au-delà des signes officiels de qualité anciens et relativement développés. Les démarches les plus nombreuses, de « rassurance » ou de « progrès », proposent une évolution des conditions d’élevage, par petits pas mais sur le plus grand nombre d’animaux et d’élevages possible, tandis que les démarches de « rupture », peu nombreuses, visent à proposer une vraie alternative aux standards de production. Ces démarches privées de segmentation créent une compétition sur le marché des produits animaux éthiques. La question aujourd’hui est de savoir s’il faut, en France, apporter une réponse collective et créer, à l’instar des pays nord-européens, un ou des labels « bien-être animal ».

Christine Roguet, Charline Marion, Pascale Magdelaine, Anne-Charlotte Dockes

Le système français de choix des denrées et la mise en œuvre du FEAD dans les pays européens (PDF, 711.37 Ko)

La Direction générale de l’alimentation du ministère chargé de l’Agriculture a souhaité engager, en 2016, une étude réalisée par le cabinet FORS Recherche Sociale, visant à analyser le système français de choix des denrées distribuées dans le cadre de l'aide alimentaire, et provenant de la mobilisation du Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD). Ce travail a consisté en une analyse du dispositif français et en l’étude comparée des modalités de sélection des denrées et de mise en œuvre du FEAD dans six autres pays européens : Belgique, République tchèque, Finlande, Italie, Espagne, Allemagne. La comparaison internationale montre une grande variabilité dans les choix réalisés par les pays enquêtés. Des pistes d’évolution sont ensuite identifiées afin d’optimiser le dispositif français, notamment dans la mise en œuvre opérationnelle du programme et dans son pilotage stratégique.

Ariane Alberghini, Florence Brunet, Justine Lehrmann et Clémence Petit

Contribution des filières internationalisées et du commerce à l'emploi dans les secteurs agricole et agro-alimentaire (PDF, 1.61 Mo)

Cet article explore les relations entre la participation des pays au commerce international et l'emploi dans les secteurs agricole et agroalimentaire. Durant la période d'ouverture au commerce (données 1995-2005), les auteurs montrent que la hausse des importations a impacté négativement l'emploi des travailleurs non qualifiés et les inégalités de salaires. Néanmoins, pour les plus grands exportateurs, dont la France, l'impact positif des exportations a compensé cet effet des importations. Sur la période suivante (données 2004-2014), l'internationalisation croissante des filières a accru l'utilisation d'importations pour la production des exportations, générant un effet positif des importations de produits intermédiaires sur l'emploi. En Europe, en particulier en France, les exportations de produits intermédiaires ont également contribué à l'emploi dans le secteur agricole et dans les autres secteurs de l'économie.

Raphaël Beaujeu, Charlotte Emlinger, Jared Greenville, Marie-Agnès Jouanjean

 

Notes de lecture (PDF, 886.51 Ko)

DUBET François
Que manger ? Normes et pratiques alimentaires

LE DEMETER 2018
Huiles végétales : enjeux, marchés et controverses

SABOURIN Eric, PATROUILLEAU Maria Mercedes
Políticas públicas a favor de la agroecología en América Latina y el Caribe

WOLFF Francis
Trois utopies contemporaines

GRATALOUP Christian
Le monde dans nos tasses. Trois siècles de petit déjeuner

CARDEBAT Jean-Marie
Économie du vin

MOREL-CHEVILLET Guillaume
Agriculteurs urbains


ROCHE François, MATHIEU Béatrice
Le miel

GIROUX Valéry, LARUE Renan
Le véganisme

GIRAUDO Alessandro
Histoires extraordinaires des matières premières

MALLET Jean-Baptiste
L’empire de l’or rouge. Enquête mondiale sur la tomate

LE VELLY Ronan
Sociologie des systèmes alimentaires alternatifs. Une promesse de différence

 

Abstracts and Key Words (PDF, 252.51 Ko)
Animal welfare, social demands and the livestock branch in France. A typology of welfare improvement measures
Christine Roguet, Charline Marion, Pascale Magdelaine, Anne-Charlotte Dockes

The French system of choice of food products and the implementation of the FEAD in European countries
Ariane Alberghini, Florence Brunet, Justine Lehrmann et Clémence Petit

Global value chains and trade contribution to employment in the agricultural and agri-food sectors
Raphaël Beaujeu, Charlotte Emlinger, Jared Greenville, Marie-Agnès Jouanjean