L’ONF a 50 ans, vive l’ONF !
L'Office national des forêts fête tout juste ses 50 ans. Créé sous la tutelle des ministères chargés de la forêt et de l'environnement, l’ONF succède à l’époque à l’administration en charge des eaux et des forêts, fondée il y a 700 ans. Son 50ème anniversaire est l’occasion de revenir sur son rôle essentiel au service des Hommes et de l’environnement.

Forêt
©Xavier Remongin/Min.Agri.Fr.

La mission principale de l’ONF, Établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), est d’assurer une gestion multifonctionnelle des forêts publiques regroupant les forêts domaniales et les forêts des collectivités.

La forêt française en chiffres

Parmi les 16 millions d'hectares de forêts que compte la France métropolitaine, 1,7 millions d'hectares appartiennent à l’État et 2,9 millions d'hectares aux communes. L'ONF est également présent dans les DOM, avec notamment 5 millions d'hectares de forêt en Guyane. La forêt publique représente le quart de la forêt française, tandis que les trois-quarts (soit 12 millions d’hectares) sont constitués par la forêt privée.

Comment l'ONF s'organise-t-il ?

L'ONF compte 9 113 agents, dont des fonctionnaires et des ouvriers forestiers. Ces agents sont répartis dans 9 directions territoriales, 5 directions régionales, 51 agences territoriales et 320 unités territoriales. Le maillage territorial est une caractéristique de l’établissement.

Quel est son rôle ?

Les missions de l’ONF sont regroupées en quatre activités : gestion des forêts domaniales, gestion des forêts de collectivités, mise en œuvre de missions d’intérêt général et réalisation de prestation de service.

La gestion durable des forêts prend en compte l’ensemble des fonctions de la forêt (économique, environnementale et sociale) et s’appuie sur des documents d'aménagement de la forêt. Ces documents programment l'ensemble des actions à conduire dans une forêt sur une durée de 15 à 20 ans en fonction des enjeux : coupes, renouvellement des peuplements, protection de la biodiversité, accueil du public.

Dans ce cadre, l’ONF tient un rôle :

  • économique
    L'ONF a un rôle clé pour approvisionner la filière bois qui génère aujourd’hui près de 440.000 emplois. Il assure la vente des bois des forêts de l’État (qui représentent environ le 1/3 de son budget) et des collectivités. 40% du bois mis sur le marché en France est fourni par l’ONF (50% du bois d’œuvre pour le chêne et 90% pour le hêtre). L’ONF exerce par ailleurs une activité concurrentielle  notamment de travaux, au bénéfice de clients privés et publics.
  • social
    L’ONF jour un rôle important de prévention des risques naturels en France : incendies, érosions, mouvements de terrain. Il est financé à ce titre par une subvention de l’État.
    La forêt est également un lieu de loisir, de sociabilité. Elle accueille plus de 500 millions de visites chaque année. L’ONF multiplie les partenariats avec les fédérations sportives pour permettre à tous de profiter de la forêt. Enfin, l'ONF permet chaque année à 100 000 chasseurs de pratiquer leur loisir en poursuivant un but de gestion durable de la forêt.
  • environnemental
    Les forêts constituent de véritables réserves naturelles pour la biodiversité. 38% des forêts domaniales et 25% des autres forêts publiques abritent des zones Natura 2000 (zone protégée à grande valeur patrimoniale par sa faune et sa flore exceptionnelle). La forêt joue un rôle dans la lutte contre le réchauffement climatique puisqu'elle est un puits de carbone, c'est à dire qu'elle capte et stocke une partie des émissions de gaz à effet de serre. Les écosystèmes forestiers français se comportent comme des puits de carbone à hauteur de 56,5 M de tonnes équivalent CO2 par an, soit environ 10% des émissions de gaz à effet de serre nationale.

L’ONF est ainsi au cœur des enjeux du développement durable.

L'ONF en vidéo


Présentation de l'ONF par Office-National-Forets

A consulter

Histoire, témoignages, galerie images... Tout savoir sur l'ONF sur le site dédié aux 50 ans de l'Établissement

Voir aussi