Les secrets du superéthanol-E85
Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr
La consommation de superéthanol-E85 enregistre une très forte hausse en France (+85% sur les 12 derniers mois entre juillet 2018 et juin 2019). On le présente souvent comme le carburant « le plus vert et le moins cher ». Qu'en est-il ? Quels sont ses atouts et éventuels inconvénients ? Questions à Nicolas Kurtsoglou, Ingénieur – Responsable Carburants au SNPAA (Syndicat National des Producteurs d’Alcool Agricole).

Qu’est-ce que le Superéthanol-E85 ?

C’est un carburant liquide qui contient entre 65% et 85% de bioéthanol. Le reste est de l’essence SP95. En France, il est commercialisé depuis 2007. Le bioéthanol est produit à partir de betteraves, de céréales cultivées en France ainsi que de résidus sucriers et amidonniers. C’est de l’alcool très pur dont on a retiré toute trace d’eau.

Quels sont ses atouts ?

Ce biocarburant est écologique : il permet de réduire les émissions à effet de serre de 70% par rapport à l’essence fossile et il n'émet quasiment pas de particules avec 90% de réduction entre essence et Superéthanol-E85.

Autre avantage : il est très économique. Il bénéficie d'une fiscalité plus basse car il est plus écologique que les autres carburants. En octobre 2018, il coûtait en moyenne 0,69€/l contre 1,55 €/l pour le SP95-E10 et le gazole, soit 86 cts d’euros d’écart à la pompe. Ce biocarburant a un contenu énergétique plus faible que les autres carburants. Cela veut dire qu'il faut faire le plein plus souvent. Mais malgré cette surconsommation (de maximum 25%), il permet de réaliser de belles économies : plus de 50 centimes d’euros d’économie par litre, par rapport au SP95-E10, soit environ 650 € pour 13 000 km. Pour les entreprises, la TVA est récupérable à 80% sur le Superéthanol-E85 (comme pour le gazole).

La carte grise des véhicules conçus pour rouler avec du E85 (portant la mention« FE, FL, FN, FG, FH ») est gratuite dans toutes les régions métropolitaines (sauf en Centre-Val-de-Loire) ou à moitié prix (Bretagne et Picardie).

S'adapte-t-il à tous les véhicules ?

Pour utiliser le Superéthanol-E85, il faut soit un véhicule adapté (appelé flex fuel), soit un véhicule essence muni d’un boîtier E85 homologué, posé par un installateur agréé. La pose coûte environ 1 000 euros mais ce coût est rentabilisé en moyenne en deux ans de circulation à l’E85.

En plus du Superéthanol-E85, on peut aussi utiliser toutes les essences, SP95, SP98 et SP95-E10, dans le même réservoir. Il n’y a donc aucun risque de tomber en panne sèche.

Où peut-on le trouver ?

En Juin 2019, plus de 1 320 stations-service distribuent de l’E85 en France. Elles sont listées sur l’application « Mes Stations E85 » et sur un site dédié. Plus d'informations sur le superéthanol.

Voir aussi