La Lettre du DSF : Bilan sylvo-sanitaire de l'année 2020
DSF / agriculture.gouv.fr

Cela en deviendrait presque une habitude : les étés sont désormais caniculaires et terriblement secs depuis 2018. Une pareille succession d’événements climatiques aussi puissants et néfastes est inédite, et il est très difficile à l’heure actuelle d’en évaluer complètement les conséquences futures pour les forêts… Dans le même temps, les organismes émergents se manifestent toujours avec vigueur : la chalarose, entrée en France en 2008 par la Franche-Comté, a désormais atteint les Pyrénées, la cécidomyie des aiguilles du douglas poursuit son extension vers le sud et l’encre pro-duit des ravages dans les châtaigneraies du nord-ouest de la France. Et quant aux organismes autochtones… les scolytes de l’épicéa sont là pour nous rappeler leur capacité de nuisance : on compte désormais 10 millions de m3 d’épicéas détruits depuis 2018, essentiellement dans les régions grand Est et Bourgogne Franche-Comté. 

Crédit ci-après
DSF / agriculture.gouv.fr

À télécharger

La Lettre du DSF : Bilan sylvo-sanitaire de l'année 2020 (PDF, 2.76 Mo)