Handicap : la mobilisation du ministère en 2009
12/11/2009
A l’occasion de la semaine de l’emploi des personnes handicapées (16-20 novembre 2009) et de la journée mondiale du 3 décembre, le ministère de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche poursuit son action de sensibilisation à l’accueil et à l’insertion des personnes en situation de handicap.

Affiche Handicap

La Loi2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, met l’ensemble des services de l’Etat dans l’obligation de prendre toutes les dispositions utiles pour faciliter à ces personnes l’accès au cadre bâti, aux savoirs et à l’emploi.

Le ministère de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche (MAAP) est engagé depuis de nombreuses années dans l’accueil et l’insertion des personnes en situation de handicap. Trois objectifs caractérisent sa politique, qui vise à :

  • Adapter le cadre de vie et de travail pour le rendre accessible à tous.
  • Accueillir davantage de personnes en situation de handicap dans tous les dispositifs de formation.
  • Intégrer plus de travailleurs handicapés dans ses services.

Une journée internationale des personnes handicapées fixée au 3 décembre de chaque année, a été proclamée par l’assemblée générale des Nations Unies en 1992. Elle vise à sensibiliser les publics aux bénéfices de l’insertion des personnes handicapées dans tous les aspects de la vie économique, sociale et culturelle. Le thème de cette journée repose sur l’objectif de pleine et égale participation à la société pour les personnes handicapées. En outre, une " semaine de l’emploi des personnes handicapées " est chaque année, depuis 1997, organisée par le secteur associatif en partenariat avec des entreprises (du 16 au 20 novembre en 2009).

Le ministère a décidé de s’associer à ces évènements. Les services et établissements du MAAP organiseront une journée de sensibilisation à l’accueil et à l’insertion des personnes en situation de handicap. Cette journée pourra prendre appui sur les comités et commissions hygiène et sécurité (CHS et CoHS) des services et établissements placés sous la tutelle du ministère ou sur des groupes de travail de configuration locale constitués pour cette occasion ; ces groupes associeront les organisations syndicales présentes dans la structure concernée. Cette action a vocation à sensibiliser le plus grand nombre.

Affiche Handicap (PDF, 213.63 Ko)

Cette affiche a été sélectionnée dans le cadre d’un concours, organisé par le Secrétariat général et la Direction générale de l’enseignement et de la recherche.

 


 

Ensemble, parler de nos différences

Pour servir de supports au débat, trois court-métrages documentaires relatent au sein des ervices et établissements trois situations d’accès à l’emploi et au savoir.

Chaque film peut être téléchargé en se rendant sur la webtv du ministère de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche (cliquez sur les liens télécharger la vidéo et suivre les instructions).

Handicap et formation : ESAT-Domaine du Merle (13)

Près de Salon de Provence (13), le Domaine du Merle, appartenant à Supagro montpellier, accueille depuis un an un ESAT formant des jeunes souffrant de troubles psychiques pour les former.Les pensionnaires de l’Établissement et service d’aide par le travail (ESAT) participent à l’entretien du domaine en bénéficiant d’une formation d’ouvrier rural polyvalent pendant trois ans. ESAT de transition, le Domaine du Merle leur offre une grande variété de travaux : taille et entretien d’oliviers, d’amandiers, entretien d’espaces verts, exploitation ovine... une expérience valorisée à l’occasion de travaux externes souvent porte vers une insertion dans la vie active. Associant le Domaine du Merle et Isatis, l’expérience s’inspire de la démarche alsacienne couronnée de succès d’emplois de travailleurs handicapés pour les travaux viticoles (la main verte...).

 
 
 

Handicap et formation - Centre Handi chiens

Le lycée agricole d’Alençon abrite Handi’Chiens. Élèves, enseignants participent à cette association qui depuis 20 ans fait du chien un véritable auxilliaire de vie pour les personnes handicapées.Créée en 1989, l’association nationale d’éducation de chiens d’assistance pour personnes handicapées (Handi’Chien) assure la formation de véritables auxillaires de vie. Au terme de plusieurs années d’éducation, les chiens remplissent un triple rôle auprès de leurs maîtres : aider les getes de la vie quotidienne, être en mesure de solliciter des secours, et surtout un véritable rôle affectif tant à la maison que dans la rue où la présence de l’animal facilite le contact.Le Lycée public agricole d’Alençon accueille depuis le début de l’aventure cette association dont la fondatrice, Marie-Claude Lebret est enseignante. Les passerelles sont nombreuses avec le lycée, ses élèves et la communauté de travail. Les formations services à la personne intègre un module spécifique.

 

Handicap et travail : Témoignage

Handicapé à la suite d’un cancer, Frédéric Boucher travaille à la DRAAF Centre. De son combat, il porte un regard lucide sur la place du handicap dans le travail. Victime d’un cancer des ganglions, Frédéric Boucher a du abandonner son poste d’enseignant paysagiste. A force de ténacité, il a rejoint l’administration en qualité de technicien supérieur en poste au sein de la direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt de la région Centre. Pour lui, si l’objectif à atteindre par un agent handicapé ne se résume pas à une logique comptable, "cette pierre, si petite soit-elle, peut être déterminante à un moment". Le handicap est une richesse dans une communauté de travail pour "penser différemment le travail et concevoir une vie au travail différente".

 
 

Tournées en 2008, trois autres vidéos illustrent d’autres situations :

  • Donner à tous l’accès à l’emploi :Delphine, sourde-muette et titulaire d’un diplôme d’ingénieur en agroalimentaire, travaille comme technicienne supérieure à la direction départementale des services vétérinaires de Haute Savoie. Pour palier sa déficience, des moyens ont été mis en œuvre. Au 1er janvier 2007, l’enquête annuelle relative aux travailleurs handicapés a dénombré 1485 personnes, soit un peu plus de 4%des effectifs du ministère de l’agriculture et de la pêche, un taux comparable à la moyenne des ministères, à 4,2% . Mais la loi de 1987 impose à l’ensemble des employeurs de plus de 20 salariés de recruter des personnes handicapées à hauteur de 6%des effectifs réels.
  • Donner à tous accès aux formations :L’UPITEC (Unité pédagogique d’interprétation à vocation technique) est un dispositif de scolarisation en milieu ordinaire qui permet à des jeunes de 16 à 20 ans déficients cognitifs (difficulté à acquérir des connaissances), de suivre une formation sur deux ans.Celle d’Yssingeaux (Haute-Loire), établie en partenariat avec deux lycées voisins, l’un dépendant du ministère de l’agriculture, l’autre de l’éducation nationale, a ouvert en 2007. Blandine, Elisabeth, Maeva et Pierre-Luc, en 1e année, et Geoffrey, Geoffroy, Jennifer, Jonathan, Kévin, et Yoan, en 2e année, s’y sentent bien. Un premier pas avant l’objectif final : une meilleure issue professionnelle pour chaque élève.
  • Bâti : donner accès à tous les handicaps :Samuel Vidal est ingénieur à l’ENV Lyon depuis plus de dix ans. En cours de route, il a développé une déficience visuelle telle qu’il n’aurait pas pu poursuivre son activité si l’ENV Lyon n’avait pas instauré, dès 1998, une politique volontaire d’accueil de tous les publics, y compris les étudiants et personnels handicapés.Au SIAMU, les urgences vétérinaires de l’ENV Lyon, Emmanuelle Saleur, déficiente cognitive, prend son rôle de secrétaire très à cœur. Sa responsable, Isabelle Gay-Thollot, a orchestré la réorganisation du travail au sein du service. Pour le bien de toute l’équipe.