Food Morning #5 : « Les nouvelles consciences alimentaires »
Thinkstock
Quelles sont les tendances qui feront la « food industry » de demain ? C'est la question qui a occupé la 5e édition du Food Morning, ce vendredi 12 avril 2019 à la Maison de la Chimie, à Paris. Placée pour la première fois sous le haut patronage du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, cet événement autour des influenceurs et de la communication des marques de food, de leur distribution et des enjeux sociétaux était organisé par Dentsu Aegis Network et CB News.

Après le « Good Food », « Les producteurs », « Taste local, eat global » et « Épicurisme 3.0. Plaisir et quête de sens »,  le thème cette année plonge dans « Les nouvelles consciences alimentaires ». L'événement, à destination des marketeurs, des influenceurs, des professionnels et des passionnés de l’industrie alimentaire, propose chaque année une matinée rythmée, ludique et inspirante sur les tendances qui feront et déferont la « food industry » dans les années à venir.

Producteurs, industriels, économistes, institutionnels, mais aussi chefs étoilés, artistes ou professionnels des médias se sont partagés la tribune pour décrypter, analyser, mettre en perspective, raconter ce qui fait notre assiette d’aujourd’hui, nos goûts de demain.

Les 3 thématiques de la matinée :

  • Bienvenue dans l'ère de la défiance
  • Les promesses des distributeurs sont-elles crédibles ?
  • Les recettes de la nouvelle garde du food

En savoir plus sur le Food Morning #5

Revivez la 5e édition du Food Morning sur les réseaux sociaux avec le hashtag #FoodMorning19

Intervention du ministère de l'Agriculture et l'Alimentation

Jérôme Languille, chef de la mission de valorisation des actions sanitaires et de la stratégie à la Direction générale de l'alimentation (DGAL) du ministère de l'Agriculture et l'Alimentation, est intervenu lors de la première séquence de la matinée.
Il est notamment revenu sur les fortes attentes sociétales exprimées lors des États généraux de l'alimentation, qui se sont déroulés en 2017 et qui ont abouti à la loi Agriculture et Alimentation, votée le 2 octobre 2018. Il a également expliqué le rôle du ministère dans ses missions de contrôle de la sécurité sanitaire des aliments, d'information des consommateurs et de promotion d'un modèle de consommation et de production plus responsable (bien-être animal, produits phytosanitaires...).