Être acteur de la recherche et du développement
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr
L’enseignement agricole intervient dans les activités de développement, d’expérimentation et d’innovation agricoles et agroalimentaires. Les établissement, qu'ils mettent en oeuvre des expérimentations ou qu'ils participent directement à des projets de recherche, sont devenus un outil phare dans le développement de l'agriculture de demain.

Les établissements de l’enseignement agricole sont des membres actifs de 22 Réseaux mixtes technologiques (RMT) qui rassemblent des acteurs de la recherche, du développement agricole et de la formation en vue de réaliser des travaux collaboratifs sur des thématiques prioritaires pour le développement des secteurs agricoles et agroalimentaires.

Les exploitations agricoles et ateliers technologiques de l’enseignement agricole mettent régulièrement en oeuvre des expérimentations pour participer à la production de résultats opérationnels qui seront par la suite partagés avec les apprenants et les professionnels du secteur.

« En 2014, on m’a proposé de travailler sur la valorisation de l’exploitation agricole du lycée qui comporte un atelier de 65 vaches laitières et une porcherie produisant 3 500 porcs par an, élevés sans antibiotique de la naissance à l’abattage. Cela impliquait la recherche de partenaires professionnels, d’instituts de recherche pour travailler sur différentes thématiques. Dans tous les projets, les jeunes sont associés et sont ainsi au coeur des problématiques sociétales et en contact avec les professionnels.» Isabelle, Vétérinaire - Professeure de Zootechnie - EPLEFPA St Lô Thère (50)

Les établissements de l’établissement supérieur, partenaires d’instituts de recherche

En partenariat avec les organismes nationaux de recherche, les instituts techniques et les universités, les établissements de l’enseignement supérieur agronomique, vétérinaire et de paysage mènent des travaux de recherche dans le but de relever les grands défis actuels tels que la gestion durable des ressources, l’adaptation aux changements climatiques, la recherche de la double performance économique et environnementale, la lutte contre de nouvelles maladies infectieuses et la maîtrise de la sécurité et de la qualité des aliments.

La recherche conduite au sein de ces établissements s’appuie sur :

  • 97 unités mixtes de recherche, placées sous la responsabilité conjointe d’un établissement de l’enseignement supérieur agricole et d’un ou plusieurs partenaires, comme l'INRA, l'IRSTEA, le CNRS ou encore l'ANSES ;
  • 28 unités de recherche, relevant exclusivement d’un établissement de l’enseignement supérieur agricole ;
  • 1 050 enseignants-chercheurs, ingénieurs et vétérinaires  ;
  • 611 doctorants dont 400 inscrits à l’École doctorale ABIES (Agriculture, Alimentation, Biologie, Environnement, Santé).

En 2001, Isabelle devient enseignant-chercheur et développe son activité de recherche dans le domaine de la microbiologie du vin.
« L’innovation est un volet très important dans les établissements d’enseignement supérieur. Les enseignants chercheurs participent à différents projets de recherche partenarials toujours en lien avec les acteurs des filières, les instituts techniques… L’innovation est mise au service des entreprises agricoles. Par exemple, Innovons pour des territoires VITIcoles Respectueux de l’EnVironnement (VitiREV) est un projet collectif autour de la viticulture durable et la sortie des pesticides, avec comme objectifs l’amélioration de la compétitivité des entreprises et l’attractivité des territoires. Ce projet peut se décliner sur l’agriculture en général. La valorisation des connaissances scientifiques auprès des filières est très importante pour les chercheurs qui peuvent ainsi voir appliquer sur le terrain les résultats de leur recherche. » Isabelle, Directrice scientifique - Bordeaux Sciences Agro (33).


Découvrez l'ensemble des formations de l'enseignement agricole sur educagri.fr.  

Voir aussi