Développement agricole et rural : réseaux et unités mixtes technologiques
Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr

Les Réseaux mixtes technologiques (RMT)

Les Réseaux mixtes technologiques (RMT) sont des outils de partenariat scientifique et technique originaux, créés et soutenus par le ministère en charge de l’agriculture, sous la coordination de l'Acta et de l’APCA pour le secteur agricole et de l’Actia pour le secteur agroalimentaire. Ils ont vocation à favoriser la collaboration entre les équipes issues de la recherche, de l'enseignement technique agricole et du développement agricole autour de thématiques à forts enjeux socio-économiques et environnementaux.

Sans personnalité juridique, un RMT est constitué d’au moins :

  • trois instituts techniques qualifiés ou chambres d'agriculture ;
  • un établissement d'enseignement technique agricole ;
  • un établissement d'enseignement supérieur ou un organisme de recherche public ;
  • d’autres organismes exerçant des missions de développement agricole et rural peuvent également être membres d'un RMT, tels que des Organismes nationaux à vocation agricole et rurale (ONVAR) ou des entreprises.

Depuis 2006, les RMT émanent d'appels à propositions successifs. Un répertoire présente l’ ensemble des RMT agréés par le ministère en charge de l’agriculture depuis 2006 (PDF, 47.17 Ko) . En 2019, on dénombre 22 RMT pour le secteur agricole et 10 RMT pour le secteur agro-alimentaire.

Nouvel appel à propositions pour l’agrément de RMT : Lancement d'un appel à propositions en vue de l'agrément de RMT du 21 décembre 2018 (PDF, 269.92 Ko)
Date limite de dépôt des projets : 10 mai 2019.

Les Unités mixtes technologiques (UMT)

Tout comme les RMT, les Unités mixtes technologiques (UMT) sont des outils de partenariat scientifique et technique, créés et soutenus par le ministère en charge de l’agriculture, pour conduire en commun, sur un site géographique déterminé, un programme de recherche et développement à vocation nationale, dont les résultats sont opérationnels et généralisables à court et moyen terme.

Les UMT favorisent les synergies entre chercheurs et ingénieurs par les spécificités de leur fonctionnement : unité de lieu et de direction, co-construction du programme scientifique à vocation nationale, mutualisation des moyens techniques et humains, mixité et complémentarité des compétences. Sur sa thématique, chaque UMT permet de proposer une entrée unique et reconnue en recherche et développement pour ses différents interlocuteurs des secteurs public et privé.

Sans personnalité juridique, une UMT est constituée d’au moins :

  • un institut technique qualifié ;
  • un organisme de recherche public ou un établissement d'enseignement supérieur.

Les UMT, tout comme les RMT, émanent d'appels à propositions. Un répertoire présente l’ensemble des UMT agréées par le ministère en charge de l’agriculture depuis 2006. En 2019, on dénombre 17 UMT pour le secteur agricole et 12 UMT pour le secteur agro-alimentaire.

Dernier appel à propositions d’unités mixtes technologiques : Lancement de l'appel à propositions d'UMT pour l'année 2018 (PDF, 213.23 Ko)

Bases juridiques :

Pour en savoir plus :

Synthèse du rapport final d’évaluation du dispositif des Réseaux mixtes technologiques (PDF, 155.25 Ko)

Voir aussi