Comment prévenir les risques de détonation lors du stockage des engrais ou fertilisants à base de nitrate d’ammonium : danger, conditions de stockage, formation des exploitants et des salariés
Retrouvez les informations sur les moyens de prévention concernant les risques de détonation lors du stockage des engrais ou fertilisants à base de nitrate d’ammonium.

Le danger de détonation des ammonitrates moyen ou haut dosage

La détonation est une explosion chimique dans laquelle la zone de réaction se propage dans le milieu initial, avec une vitesse supérieure à celle du son par rapport au milieu réactif, par l'intermédiaire d'une onde de choc qui produit une élévation brusque de la température et de la pression.

Les engrais ou fertilisants à base de nitrate d’ammonium les plus couramment utilisés sont dénommés ammonitrates et sont commercialisés sous forme de granulés non poreux à haute densité (densité apparente pour engrais et fertilisants : 0,93 (cette valeur dépend non seulement de la granulométrie des charges mais aussi des divers additifs).

Les ammonitrates haut ou moyen dosage, conformes aux normes française ou européenne, sont difficiles à faire détoner en l'absence de contamination. En effet, devant conserver leur aspect granulaire au long de la chaîne de commercialisation, les ammonitrates ont été traités pour avoir un faible pouvoir d’absorption de contaminants et une densité vrac élevée (de l’ordre de 0,85 à 1,0), leur conférant une grande résistance à la détonation.

Les engrais à base de nitrate d’ammonium et à forte teneur en nitrate d’ammonium (> 28% d’azote en provenance du nitrate d’ammonium) sont obligatoirement soumis au test de résistance à la détonation (défini dans l’annexe III-2 du Règlement 2003/2003 du 13 octobre 2003 modifié par le règlement (UE) 2019/1102 de la Commission du 27 juin 2019).

Leur sensibilité au phénomène de détonation est susceptible d’augmenter de façon notable si on les mélange à des produits incompatibles ou s’ils sont significativement échauffés dans la masse (fusion partielle ou totale) ou s’ils sont soumis à la détonation d’une charge explosive notable (plusieurs dizaines de kilogrammes).

La prévention du risque d’explosion dans les installations classées

Conditions de stockage des engrais ou fertilisants à base de nitrate d’ammonium dans les installations classées

Les conditions de stockage des engrais ou fertilisants à base de nitrate d’ammonium dans les installations classées sont définies aux articles 5 et suivants de l’arrêté du 13 avril 2010 modifié relatif à la prévention des risques présentés par les stockages d'engrais solides à base de nitrate d'ammonium soumis à autorisation au titre de la rubrique 4702 (engrais solides simples et composés à base de nitrate d'ammonium correspondant aux spécifications du règlement européen n° 2003/2003) et les stockages de produits soumis à autorisation au titre de la rubrique 4703 (Nitrate d'ammonium).

Formation spécifique du personnel travaillant dans les installations classées

L’arrêté du 13 avril 2010 modifié par l’arrêté du 2 septembre 2016 prévoit que l’exploitation des installations destinées au stockage d’engrais solide à base de nitrate d’ammonium est placée sous la de l’exploitant ou, le cas échéant, d’un personne qu’il a nommément désignée et qui a été spécialement formée aux dangers que présentent ces engrais. De plus, les salariés doivent bénéficier d’une formation aux risques particuliers liés à l’activité de l’établissement, aux consignes de sécurité et aux procédures d’exploitation. Les salariés intérimaires ou saisonniers reçoivent également une sensibilisation aux risques.

La prévention du risque d’explosion dans exploitations agricoles

Les règles de stockage des engrais contenant du nitrate d’ammonium en dehors des installations classées

Ces règles sont rappelées :

Les règles de stockage hors installations classées sont les suivantes :

1. Isoler le stockage d'engrais des produits incompatibles avec le nitrate d'ammonium

Les produits suivants ne doivent pas être mélangés avec des engrais à base de nitrate d'ammonium, surtout en cas d'incendie :

  • liquides inflammables : essence, huiles de graissage, fiouls, solvants ;
  • les gaz liquéfiés sous pression ;
  • les produits phytosanitaires ;
  • les liquides corrosifs, ou autres substances réactives : acides et chlorates, sels de cuivre ;
  • les solides inflammables tels que le soufre élémentaire, les poudres métalliques ;
  • les produits organiques facilement combustibles : foin, paille, aliments pour animaux ;
  • les substances qui dégagent une chaleur importante en présence d'humidité (chaux vive, cyanamide calcique) ;
  • les produits qui provoquent un dégagement d'ammoniac avec les engrais : ciment, chaux ;
  • les sacs vides et les palettes ou tout matériau combustible en général (risque d'incendie).

2. Les aménagements des locaux à respecter :

  • mettre en place une séparation physique constituée par des cloisons incombustibles ;
  • en l'absence de telles cloisons, aménager un espace libre très bien nettoyé et dégagé de tout encombrement.

3. En présence de stockage des engrais en vrac, il convient de :

  • bien nettoyer la case de stockage des engrais à base de nitrate d'ammonium. Ne surtout pas utiliser de sciure ou d'autres matières organiques ;
  • séparer les différents types d'ammonitrates (pour éviter le mélange de produits différents et permettre le passage d'engins de manutention) ;
  • éviter l'humidité dans le stockage (risque de dégranulation et prise en masse de l'engrais) : pas de stockage à l'extérieur sans bâche, de préférence ininflammable ;
  • en cas de prise en masse de l'ammonitrate, ne surtout pas employer d'explosifs, mais des moyens mécaniques ;
  • proscrire les ampoules nues à proximité directe des tas d'ammonitrates stockés.

4. Si l’engrais est stocké en sacs :

  • les sacs doivent-être bien fermés et étiquetés ;
  • le stockage doit être accessible pour les besoins de la manutention, et éloigné des ampoules nues ;
  • les sacs crevés doivent être retirés de la pile, les produits intacts et exempts de contamination sont remis en stock en vrac ou réensachés si possible et réétiquetés.

5. Travaux d'entretien et de maintenance des installations de stockage

Il convient de veiller à :

  • une aspiration régulière des installations afin d’éliminer les accumulations de poussières ;
  • un entretien en bon état de fonctionnement des installations électriques et engins de manutention (notamment pour éviter points chauds et fuites de carburants) ;
  • éviter tout point chaud à proximité des engrais à base de nitrate d'ammonium ;
  • ne pas disposer de câble électrique sous l'engrais à base de nitrate d'ammonium ;
  • vérifier que les équipements et installations ne sont pas atteints de corrosion, due au contact avec les engrais à base de nitrate d'ammonium ;
  • en cas de travaux avec des points chauds : aspirer de la zone de travail et du matériel avant l'intervention ; permis de feu ; contrôle de la zone d'opération deux heures au moins après la fin des travaux et 24 heures au plus ;
  • la mise en place d’une procédure de travail très précise en cas de soudage ou autre intervention avec point chaud sur un silo ayant contenu des engrais à base de nitrate d'ammonium (risques de dégagements gazeux ou de détonation) ;
  • proscrire les baladeuses non conformes à la norme NF EN 60598-2-8 Novembre 2013.

Formation spécifique des agriculteurs et de leurs salariés

La formation et l’information des salariés font partie des obligations de l’employeur en matière de prévention des risques chimiques. Elles répondent à deux principaux objectifs : donner aux salariés une représentation des risques chimiques associés à leur poste de travail et leur donner les moyens de maîtriser leur environnement en les formant, entre autres, à la mise en œuvre des équipements de protection collective et individuelle.

Ainsi, en application de l’article R. 4412-38 du code du travail, tous les salariés doivent être informés des risques et notamment recevoir une formation spécifique sur les caractéristiques des produits, essentiellement fondée sur les éléments des fiches de données de sécurité et sur le fonctionnement des installations.

La formation doit notamment porter sur les aspects suivants :

  • la nature des agents chimiques dangereux présents au poste de travail et dans l’entreprise ;
  • l’utilisation et la compréhension des informations disponibles sur les risques présentés par les produits utilisés (étiquetage, fiches de données de sécurité…) ;
  • les risques d’exposition au poste de travail et les mesures de prévention à adopter (qui peuvent être présentés à l’aide de la notice de poste) ;
  • les mesures d’urgence, l’utilisation des dispositifs de secours et la conduite à tenir en cas d’accident ;
  • les consignes à respecter : règles d’hygiène, modes opératoires, procédures, interdiction d’accès à certaines zones, utilisation des dispositifs de captage à la source, obligation de porter des EPI …

Ces actions concernent tous les salariés intervenant dans l’entreprise :

  • le personnel déjà en poste, plus particulièrement lors de chaque changement dans l’organisation ou les procédés de travail ;
  • les nouveaux embauchés ;
  • les personnes nouvellement affectées à un poste ;
  • le personnel temporaire (CDD, intérimaires…) ;
  • les sous-traitants ;
  • les personnes qui interviennent de façon occasionnelle dans les activités d’entretien ou de maintenance…

 

CERTIPHYTO

Bien que les engrais contenant du nitrate d’ammonium ne soient pas des produits phytopharmaceutiques, leur stockage est évoqué lors de la formation permettant l’obtention du certificat individuel de produits phytopharmaceutiques (CERTIPHYTO).

Pour rappel, cette formation obligatoire aborde notamment le thème de la réglementation du transport et du stockage des produits phytopharmaceutiques (arrêté du 29 août 2016 portant création et fixant les modalités d'obtention du certificat individuel pour l'activité « utilisation à titre professionnel des produits phytopharmaceutiques » dans la catégorie « opérateur » et arrêté du 29 août 2016 portant création et fixant les modalités d'obtention du certificat individuel pour l'activité « utilisation à titre professionnel des produits phytopharmaceutiques » dans les catégories « décideur en entreprise soumise à agrément » et « décideur en entreprise non soumise à agrément »).

Le stockage des produits phytopharmaceutiques doit se faire dans un local ou une armoire réservés à cet usage, donc séparément des autres produits et notamment des produits comburants (les nitrates d’ammonium appartiennent à cette catégorie) et inflammables.

Entre 2016 et 2019, 135 000 certificats individuel de produits phytopharmaceutiques ont été édités (dont environ 30% concernent les exploitants agricoles).

Bien que le certiphyto ne soit pas un prérequis à l’utilisation d’engrais à base de nitrate d'ammonium, cette formation est suivie par de nombreux professionnels agricoles qui sont, par conséquent, informés des règles de stockage des produits comburants dont les engrais à base de nitrate d'ammonium font partie.

Voir aussi