Virus ToBRFV : Détection de cas sur des tomates en Nouvelle-Aquitaine
05/08/2021
Communiqué

A la suite d’un contrôle réalisé le 29 juillet 2021, dans le cadre de la surveillance officielle vis-à-vis du virus ToBRFV (Tomato Brown Rugose Fruit Virus ou virus du fruit rugueux de la tomate brune) mise en place par le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, sa présence a été officiellement confirmée dans l’exploitation du lycée agricole de Sainte Livrade sur Lot (47110) le 29 juillet 2021 sur les échantillons prélevés et transmis pour analyse au laboratoire national de référence, l’Anses.

Conformément à l’arrêté ministériel du 11 mars 2020 relatif à la lutte contre le ToBRFV, les plants, fruits et substrats de l’unité de production vont être détruits et l’unité concernée va être désinfectée.

Par ailleurs, une enquête de traçabilité sur les plants et semences dont ils sont issus est en cours afin de déterminer l’origine de la contamination ainsi que son étendue. Des contrôles vont être mis en place dans les exploitations identifiées comme ayant reçu des plants provenant du même lot et une surveillance renforcée va être mise en place dans les exploitations situées dans l'environnement immédiat de la zone contaminée.

L’État rappelle la nécessité de respecter des règles de biosécurité strictes dans toutes les pépinières et les exploitations productrices de tomates et de poivrons à titre préventif, ce virus pouvant se disséminer facilement par simple contact. Les personnels travaillant dans les serres doivent particulièrement respecter ces règles ainsi que tout opérateur extérieur pénétrant dans les exploitations.

Des recommandations ont été publiées dans ce sens pour les jardiniers amateurs, les jardineries et les producteurs (lien).

Il est également rappelé que ce virus est nullement transmissible à l’Homme et n’a pas d’effet sur la santé humaine.

Qu'est-ce que le virus ToBRFV ?

Le « virus du fruit rugueux de la tomate brune » (ToBRFV) est un virus dangereux pour les plantes potagères, en particulier les tomates et les poivrons. Il n’a aucun impact pour l’Homme. Ce virus a été détecté pour la première fois en Europe en 2018 en Allemagne et en Italie, puis en 2019 aux Pays-Bas, Royaume-Uni et Grèce.

Un premier foyer en France a été découvert en région Bretagne début 2020 et a depuis lors été éradiqué grâce à l’action conjointe des professionnels et des services de l’État.

Ce virus est principalement véhiculé par les plants et les semences, ainsi que par l'activité humaine (manipulation, outils, etc.).

Au cours de l’année 2020, plusieurs alertes concernant des semences et plants contaminés par le ToBRFV en provenance pour la plupart d’autres d’États membres et de Pays-tiers ont été identifiés et retirés du marché prévenant ainsi l’apparition d’autres foyers.

 À télécharger

Virus ToBRFV : Détection de cas sur des tomates en Nouvelle-Aquitaine (PDF, 298.2 Ko)

Contacts presse

Service de presse du ministère
Tél : 01 49 55 60 11
ministere.presse@agriculture.gouv.fr

Voir aussi