Quand l'enseignement agricole et l'Éducation nationale collaborent autour de la pratique du théâtre d'improvisation...

Pendant plusieurs mois, une quarantaine de jeunes de l’enseignement agricole et de l’Éducation nationale ont travaillé ensemble autour de la pratique du théâtre d’improvisation. Une véritable collaboration entre deux ministères qui s'est terminée par un « cabaret d’improvisation » à la Halle aux Grains, scène nationale de Blois.

Initié et financé par le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, et porté par la DRAAF Centre-Val de Loire, ce projet a permis de former quatre binômes de lycées agricoles et de l'Éducation nationale. Les jeunes volontaires ont ainsi pu se rencontrer autour de la pratique du théâtre d’improvisation :

Changer de regard sur soi et sur les autres

Au cours de dix ateliers de 3h, organisés entre janvier et avril 2019 par les collectifs NOSE et Les Parvenus, les jeunes de ces établissements ont ainsi autant été sensibilisés à la création artistique qu’amenés à agir sur leur développement individuel et collectif. À travers cette architecture, ce projet expérimental a participé de l'ambition de lever les stéréotypes et préjugés entre des publics n'ayant que trop peu l'occasion de se rencontrer.

Comme l'expliquent les comédiens porteurs du projet, « l'improvisateur doit apprendre à construire avec l’autre. Se faire surprendre par l’Autre. Par ses propres capacités, son imaginaire, ses désirs et ses craintes. Faire tomber quelques préjugés sur celui qu’on croyait différent. Créer du dialogue. Se laisser émouvoir. Se révéler. S’étonner aussi. De ce que l’on est capable de faire. De ce que les autres peuvent nous apporter. De la force du collectif. »

C’est avec cette ambition que ces jeunes ont investi la Halle aux Grains, le 29 avril 2019, offrant aux 300 spectateurs présents leurs doutes, espoirs, traits d’humour, préoccupations de leur âge ou intemporelles.

Une étroite collaboration entre l'enseignement agricole et l'Éducation nationale

Ce projet ambitieux s’est inscrit dans une démarche de co-construction, et en particulier dans la volonté de développer les liens entre enseignement agricole et Éducation nationale. Cet objectif, rappelé par la signature en janvier 2018 d'une convention entre nos deux ministères, a trouvé dans ce projet l’occasion idéale de se concrétiser.

L'éducation artistique et culturelle s’y est en effet vue mobilisée autant par l'apprentissage de techniques théâtrales que par la rencontre d'artistes professionnels, ou encore la pratique artistique sur le temps long et hors classe, marquant ainsi l’engagement de ces jeunes autour de ce projet de création collective.