Opération Alimentation Vacances : des contrôles renforcés pendant la période estivale
Cheick Saidou / agriculture.gouv.fr
Les agents de la Direction générale de l'alimentation (DGAL) en département participent chaque année à l'Opération Alimentation Vacances (OAV). Cette opération se déroule en 2019 du 1er juin au 15 septembre. Elle permet de renforcer les contrôles en matière de sécurité sanitaire des aliments dans les secteurs qui n’exercent leur activité qu’en période estivale et ceux qui connaissent une activité accrue durant l’été.

Cette opération s’inscrit plus largement dans le cadre d’une coopération interministérielle : l’Opération Interministérielle Vacances, à laquelle participent les services de l’État en charge de la sécurité sanitaire, de la concurrence, de la consommation, de la répression des fraudes, des douanes et de la santé.
Cet été, dans le secteur de la remise directe, la vigilance sera renforcée sur :

  • l’information des consommateurs relative à la nécessité de cuire à cœur les produits sensibles tels que la viande hachée pour enfants ou les produits à base de foie cru de porc ;
  • l’exposition à la vente de charcuteries sèches pré-tranchées et pré-emballées conservées à température ambiante ;
  • l’information des consommateurs sur le risque de présence de parasites dans les poissons sauvages.

En restauration collective, une vigilance toute particulière sera accordée à la consommation de fromages au lait cru et de viande hachée par les publics sensibles, notamment les jeunes enfants. Dans les séjours de vacances et les camps sous toile, les contrôles porteront principalement sur l’hygiène des denrées, le respect des températures de conservation des produits et des dates limites de consommation, le respect des procédures de nettoyage, ainsi que sur la formation du personnel, notamment saisonnier, aux principes généraux d’hygiène.

En 2018, l’Opération Alimentation Vacances a donné lieu à 12 710 inspections par les agents relevant de la DGAL au sein des directions départementales en charge de la protection des populations (DDPP ou DDCSPP) dans des établissements du secteur alimentaire, dont 9 444 dans des établissements de remise directe au consommateur (restauration commerciale et commerce de détail). Parmi ces établissements, 85% des établissements inspectés présentaient une situation satisfaisante ou très satisfaisante.
Toutefois, 1 687 ont été mis en demeure de procéder à des adaptations de leurs pratiques dans des délais courts et 213 ont fait l'objet de décisions administratives telles que fermetures, suspensions d'activité partielle ou totale, destruction de denrées… Enfin, 278 procès-verbaux d'infractions ont été établis, dont 242 en remise directe, principalement en restauration commerciale.

Tous les résultats de ces contrôles officiels dans le domaine de la sécurité sanitaire des aliments seront publiés sur le site Alim’confiance.

L’information sur les résultats des contrôles officiels s'inscrit dans une évolution vers une plus grande transparence de l'action administrative en général, et des organismes de contrôle en particulier. Elle constitue une attente légitime des citoyens et des consommateurs qui concourt au rétablissement de la confiance dans le secteur alimentaire.
 
Pour plus d’informations :