Les missions du CEP

Le Centre d'études et de prospective (CEP) a été créé en 2008 pour développer et promouvoir des missions de veille, de prospective et d'évaluation. Il travaille en lien avec le cabinet du ministre, les directions centrales et les services déconcentrés. Ses travaux ont entre autres pour objectifs de contribuer au débat public et d'apporter des éléments de réflexion aux acteurs en charge de la définition des politiques.

Le CEP a ainsi trois missions principales, présentées ci-dessous : Veille, Prospective, Évaluation de politiques publiques.

Le CEP fournit des analyses et des outils de pilotage sur des problèmes publics complexes d'envergure souvent internationale : réforme de la PAC, alimentation et acteurs des systèmes alimentaires, marchés et prix, foncier, production et compétitivité, questions énergétiques, enjeux climatiques, nouvelles ruralités, bien-être animal, emplois et compétences, agricultures du monde, etc.

Le CEP alerte, par le repérage d'informations, de publications, de signaux faibles et de résultats d'évaluation. Il sensibilise aux raisonnements prospectif, évaluatif et stratégique, et favorise leur diffusion. Il appuie, conseille et fournit des données et expertises, remplissant les fonctions d'un centre de ressource. Il anime des groupes ou réseaux, par la mobilisation de relais internes et de partenaires externes, par des mises en relation et la conduite de projets collectifs. Il valorise les réflexions les plus actuelles, favorise la visibilité des études internes, contribue à l'animation du débat public et porte les recommandations issues des prospectives ou évaluations. Enfin, il représente le ministère, dans le cadre de ses fonctions, assure une présence régulière dans des lieux stratégiques et participe à des réseaux nationaux et internationaux

1 - La veille

La détection des idées, des phénomènes et des tendances est le préalable à toute bonne gestion publique, raison pour laquelle le CEP développe une importante activité de veille. La veille est une activité de sélection d’informations extérieures au ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, réalisée à partir d’un corpus non figé de plusieurs centaines de sources (presse, newsletters, sites Internet, blogs, revues scientifiques, etc.) de différentes natures (médias, institutions nationales et internationales, think tanks, instituts de recherche, réseaux sociaux, etc.). Ces informations sont relatives aux travaux de prospective, de prévision, de stratégie et d’évaluation concernant les domaines d’intervention du ministère et les principaux enjeux guidant son action : alimentation, agriculture, Politique agricole commune, développement rural, forêt, foncier, énergie, climat, évolution des métiers agricoles, agricultures du monde, etc. Elles peuvent provenir de productions tant françaises qu’étrangères, de formats variés : rapports, articles, ouvrages, études, conférences, séminaires, communications officielles, etc.
Pour en savoir plus, consulter la page dédiée à l'activité de veille du CEP.

2 - La prospective

La prospective est une anticipation au service de l'action, une réflexion ouverte cherchant à sensibiliser et à mobiliser les acteurs. Dans le cadre de sa fonction d'aide à la décision publique, le CEP développe des réflexions visant à anticiper les futurs probables et à contribuer à la réalisation du ou des futurs souhaitables. La prospective facilite l'identification des contraintes et obstacles, des opportunités et leviers, elle aide à définir des axes stratégiques et des recommandations partagées. Le CEP anime régulièrement des chantiers collectifs de prospective, il diffuse de nombreuses publications, apporte un appui méthodologique et des conseils, contribue à des exercices d'anticipation internes ou externes au ministère. La méthode des scénarios et les analyses de tendances sont habituellement privilégiées, en sachant que ces images futures ne sont pas des « pronostics », des « prévisions » ou des « prédictions », mais seulement des façons d'ordonner les idées et de préparer l'avenir en se préparant à lui.
Pour en savoir plus, consulter la page dédiée à l'activité de prospective du CEP

3 - Evaluation des politiques publiques

Mesurer, expliquer et améliorer les effets réels de ses politiques et programmes est fondamental pour une action publique en recherche d'efficacité et d'efficience.. L'appui à l'évaluation des politiques publiques constitue ainsi une mission importante du CEP, qui recouvre plusieurs activités. Le CEP fournit aux directions du ministère qui le souhaitent une assistance à maîtrise d'ouvrage dans la conception, le lancement, la conduite et la valorisation d'évaluations réalisées par une tierce partie indépendante. Son expertise est régulièrement actualisée grâce à un suivi attentif des évaluations conduites hors de France et des avancées méthodologiques issues de la recherche. En lien avec le raisonnement évaluatif, le CEP développe ses propres analyses économiques, sociologiques et agronomiques, seul ou dans le cadre de chantiers collectifs associant des experts d'origines diverses. Dans le but de diffuser l'attitude et la culture évaluatives, le CEP assure des formations à l'évaluation des politiques publiques.
Pour en savoir plus, consulter la page dédiée à l'activité d'évaluation du CEP.

Pour contacter le CEP : cep@agriculture.gouv.fr

Voir aussi