De coopérative à leader européen du maïs pop-corn : l'aventure Nataïs
C'est à Bézéril, au pied des Pyrénées, dans le Gers, qu'est implantée l'entreprise Nataïs. Fondée en 1994, cette PME agroalimentaire française travaille avec 280 agriculteurs partenaires. Au fil des années, elle a développé une filière pop-corn made in France.

<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="https://www.dailymotion.com/embed/video/x7shc0s" allowfullscreen allow="autoplay"></iframe><iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="https://www.dailymotion.com/embed/video/x7shc0s" allowfullscreen allow="autoplay"></iframe« Tout a commencé par un voyage aux États-Unis, en 1989 », raconte Michael Ehmann, fondateur et président de Nataïs. « J'ai rencontré un agriculteur qui faisait du pop-corn. Et comme je suis curieux par nature, j'ai voulu tester cette culture. » C'est ainsi que cet agriculteur d'origine allemande récemment arrivé dans le Gers plante deux hectares, expérimente plusieurs variétés pour trouver les plus compatibles aux conditions climatiques. « On était les premiers en Europe à se lancer. Il a fallu obtenir des connaissances agronomiques auprès des Américains, tisser un réseau de confiance. »

De la semence au produit fini, la filière maïs à pop-corn se dessine, avec la création de la société en 1994, devenue Nataïs (nature-maïs) en 2006. « C'était un défi, il a fallu établir une crédibilité sur le marché, déconstruire les préjugés et démontrer qu'en Europe, on peut faire du pop-corn de qualité ».

Développement de l'activité territoriale

Après un plan d'industrialisation en 2006, la société devient leader européen du pop-corn : « nous exportons du maïs pop-corn micro-ondable, sucré et salé entre autres, et en vrac, dans plus de 50 pays. 90% de notre chiffre d'affaires est réalisé à l'étranger, et nous représentons 95% du marché français ».

L'entreprise française compte 130 salariés et 280 agriculteurs partenaires contractualisés qui récoltent 8 200 hectares de maïs. « Un succès ne peut pas se construire sans les agriculteurs. Nataïs, c'est avant tout une histoire de confiance et d'ancrage local ».

« Ici, on pratique l'agroécologie »

Comme l'indique son panneau d'accueil, Nataïs a mis en place de nombreuses méthodes pour favoriser l'agriculture durable, été comme hiver. À commencer par la diminution de l'eau, la réduction en intrants chimiques, et la préservation des sols et de la biodiversité, grâce à la mise au point d'une technique culturale appelée Green Tillage.

« Mon père, lui-même agriculteur, m'a transmis ces convictions, il était déjà très tourné vers le travail simplifié du sol. Pour les producteurs, c'est une évidence de protéger la terre. C'est pourquoi, l'agriculture durable est un des piliers de notre démarche Naturellement Pop-corn, qui vise à développer une filière de qualité. »

Féverole, phacelia… En hiver, les agriculteurs plantent des couverts végétaux. « Cela permet de stocker du carbone. Le travail du producteur est bénéfique pour la société et l'environnement, il fait partie intégrante de la transition écologique. »

 

Développement d'un outil de mesure avec Inrae

En février 2020, Nataïs a signé un accord avec de nombreux acteurs dont Inrae. Ce programme permet notamment de développer un outil de mesure pour le calcul du stockage de carbone dans les sols réalisé par les producteurs grâce aux cultures intermédiaires. Il permettra de rémunérer les agriculteurs pour leur impact positif sur l'environnement et le climat. Ce projet bénéficie d'un financement de l'État de 4,3 millions d'euros issu du Programme d'Investissements d'Avenir, intégré au volet agricole du Grand Plan d'Investissement, à travers le dispositif Projets Structurants Pour la Compétitivité (PSPC) opéré par Bpifrance.


Plus d'informations sur Nataïs.

  • Michael Ehmann, agriculteur, fondateur et président de Nataïs Nina Gatouillat / agriculture.gouv.fr
  • Il a fallu plusieurs années avant de trouver la variété de maïs pop-corn la plus adaptée au Gers Nina Gatouillat / agriculture.gouv.fr
  • La féverole est utilisée comme couvert végétal pour l'hiver Nina Gatouillat / agriculture.gouv.fr
  • Nataïs commercialise du maïs pop-corn sous sa propre marque uniquement hors Europe Nina Gatouillat / agriculture.gouv.fr

Voir aussi