OccitANum : l’innovation numérique au service de la transition agroécologique et de l’alimentation des territoires
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr

La région Occitanie met en place un « living lab régional » OccitANum (Occitanie Agriculture Numérique) afin d’accélérer la transition agroécologique grâce aux technologies numériques et de déployer des systèmes alimentaires territorialisés. Ce projet est lauréat 2019 du programme « Territoires d’innovation » lancé par le Gouvernement.

En Occitanie, la production agricole et alimentaire est un pilier de l’économie : avec 164 000 emplois, ce secteur d’activité est le premier employeur de la région. C’est aussi la première région bio de France avec 503 026 hectares certifiés agriculture biologique. Le projet OccitANum s’inscrit dans la logique du « Pacte régional pour une alimentation durable », adopté fin 2018.

Faciliter l’innovation sur le terrain avec des objectifs précis

OccitANum se compose de 7 « open lab », des laboratoires répartis sur l’ensemble du territoire dans une démarche d’innovation ouverte sur l’ensemble de la société. Des agriculteurs aux consommateurs, tous les acteurs de la chaîne alimentaire et les habitants sont associés au processus d’innovation aux côtés des scientifiques, des entrepreneurs de l’AgTech, des acteurs du développement et des collectivités locales. 

Ensemble, ils conçoivent, testent et déploient, des logiciels, applications smartphones, drones, robots, outils connectés, capteurs... avec des objectifs définis :

  • 30% de revenus supplémentaires pour les agriculteurs ;
  • 50% d’agriculteurs engagés dans la transition agroécologique ;
  • 50% de la production vendue en circuit court ;
  • 30% d’approvisionnement local en restauration collective ;
  • 20% d’activité en plus du secteur de l’agriculture technologique (AgTech) ;
  • 160 mégawatt-crête en plus d'installations photovoltaïques sur les surfaces agricoles (l'agrivoltaïsme).

OccitANum est un projet monté par l’Institut de convergence Digitag et piloté par 9 acteurs, dont Inrae et Montpellier SupaAgro, avec 46 partenaires.

Les 7 « open lab »

  • 1 - Préparer la viticulture aux enjeux climatiques et environnementaux (Montpellier, Gaillacois, Tarn) ;
  • 2 - Accompagner les grandes cultures vers l’agroécologie et diversifier les revenus, (Gers, Lauragais, Haute-Garonne) ;
  • 3 - Produire avec sobriété en arboriculture et diversifier les revenus (Tarn-et-Garonne, Gard, Hérault) ;
  • 4 - Aider l’élevage à améliorer le bien-être animal et valoriser les systèmes herbagers (Nord de l’Occitanie, Ariège) ;
  • 5 - Rendre visible la biodiversité en apiculture (Lauragais, Haute-Garonne) ;
  • 6 - Booster le maraîchage grâce à la robotique (Toulouse, Agglomération Muretain) ;
  • 7 - Construire l’approvisionnement local par une logistique durable (Toulouse, Montpellier).

Voir aussi