Des individus discutent dans un champ

13 décembre 2022 Info +

Les États-Unis et la Commission européenne invités en France pour parler innovation en agriculture

Le 7 décembre 2022, les services du ministère de l’Agriculture accueillaient une délégation de représentants du monde agricole américains et européens dans les Hauts-de-France. Ils étaient accompagnés de hauts responsables de la Commission européenne (DG AGRI) et du département américain de l’agriculture (USDA) dans le cadre de la plateforme de coopération sur l’agriculture initiée en 2021 entre la DG AGRI et USDA.

Cette plateforme est en réalité un forum qui consiste à échanger des connaissances et promouvoir la confiance et la compréhension mutuelle de part et d’autre de l’Atlantique pour relever les défis auxquels fait face l’agriculture mondiale. C’est dans ce cadre que la Commission européenne a proposé au ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, en lien avec les acteurs de la recherche et développement français, d’illustrer les innovations en cours de développement en Europe dans la lutte contre le changement climatique en agriculture. Ce déplacement fut l’occasion pour les Américains, de voir ce qui se fait en France en matière de développement de pratiques agricoles durables, notamment la santé des sols et la réduction des intrants de synthèse etc. autant de thématiques cruciales pour développer des systèmes agricoles et alimentaires résilients et durables.

Les visiteurs ont ainsi pu découvrir les travaux des scientifiques de l’unité expérimentale INRAe Grandes cultures Innovation Environnement, située à Estrées-Mons dans la Somme et de l’unité mixte de recherche transfrontalière BioEcoAgro, qui est une nouvelle structure rassemblant environ 400 chercheurs, techniciens et doctorants de part et d’autre de la frontière franco-belge. Ces derniers ont présenté leurs travaux de suivi à long terme du carbone des sols et sur les associations de céréales et de protéagineux. Ont été également présentées des innovations et techniques agronomiques alternatives aux produits phytosanitaires, notamment au glyphosate avec des essais intégrant des légumineuses pour renforcer la résilience des systèmes de cultures et leur adaptation au changement climatique.

Ces travaux ont été mis en perspective avec les interventions d’Agro-Transfert Ressources et Territoires qui ont permis d’illustrer par des exemples concrets comment les innovations sont transférées concrètement vers les agriculteurs via cette plateforme unique en France qui réunit chercheurs et agriculteurs au service de la transition agroécologique des exploitations.

La journée de visite s’est achevée avec la découverte des activités d’Arvalis, Institut du Végétal, présent à Villers Saint-Christophe dans l’Aisne, permettant d’expliquer en particulier aux visiteurs américains le fonctionnement des instituts techniques français et leur rôle dans le continuum recherche-innovation-développement. Plusieurs solutions innovantes et développements technologiques ont pu être présentés comme :

  • l’outil Mileos®, OAD permettant de réduire significativement les traitements anti-mildiou en culture de pomme de terre désormais assez largement déployé en France,
  • ou encore le projet de recherche de phénotypage racinaire (projet Horizon Europe « Root2Res ») pour développer des solutions en grandes cultures face au changement climatique,
  • la station d’expérimentation et de test officiels d’homologation de produits de biocontrôle pour le stockage de pomme de terre,
  • et le démonstrateur « Alphi », une arche de phénotypage haut-débit embarquant différentes technologies (caméras, spectromètres, Lidars) pour caractériser l’état des cultures ; ce matériel de haute technologie a été déployé dans le cadre de l’Institut Carnot Plant2Pro qui a vocation à optimiser l’expérimentation au champ, à améliorer le pilotage des cultures et la sélection variétale. 

Les services du ministère français remercient les partenaires présents dans les Hauts-de-France impliqués dans l’organisation qui ont fait de cette visite rare sur notre territoire, un plein succès permettant d’illustrer comment les différents acteurs du continuum de la recherche et de l’innovation jusqu’au transfert dans les exploitations et entreprises travaillent ensemble à la recherche de solutions pour réussir la transition agroécologique de notre agriculture, en lien avec les objectifs que l’Union européenne s’est fixés pour les années à venir.